International
URL courte
Par
4310
S'abonner

Remonter jusqu’aux origines de la pandémie et au «patient zéro» pourrait s’avérer difficile, a déclaré une responsable de l’OMS, appelant à surveiller les mutations du coronavirus.

L’OMS doute que l’identité du premier patient contaminé par le coronavirus puisse être un jour connue, a déclaré en conférence de presse Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS pour le Covid-19. L’épidémiologiste a précisé que le concept de «patient zéro» devait à cet égard être utilisé avec prudence.

«Nous devons faire attention à l'utilisation de l'expression "patient zéro", que de nombreuses personnes désignent comme le premier cas. Nous pourrions ne jamais trouver qui était le patient zéro», a-t-elle ainsi expliqué.

La responsable a par ailleurs précisé que le variant brésilien du coronavirus présentait plusieurs mutations, et qu’il importait de savoir en quoi elles influaient sur le comportement du virus originel.

Bras de fer entre Washington et Pékin

Le 15 janvier, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait de nouveau accusé la Chine de dissimuler des informations sur la propagation initiale du virus, affirmant que plusieurs chercheurs de l'Institut de virologie de Wuhan étaient «tombés malades à l’automne 2019». Pékin avait rejeté ces allégations.

Lire aussi:

La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images
Les promeneurs sur les quais de Seine évacués par les forces de l'ordre – vidéo
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
Wuhan, Mike Pompeo, OMS, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook