International
URL courte
Par
6717
S'abonner

Alors que l’Otan salue l’entrée en vigueur de la prorogation du traité russo-américain New Start, l’Alliance dit rester «lucide» quant aux «défis» que représente la Russie. Pour Moscou, la prolongation de ce traité de réduction des armes est un «succès» pour l’humanité.

L’Alliance transatlantique «salue et soutient» la prorogation du traité New Start entre la Russie et les États-Unis qui est entrée en vigueur ce 3 février, indique un communiqué de l’Otan.

«Les Alliés expriment à nouveau leur soutien à la mise en œuvre du traité ainsi qu’à un dialogue précoce et actif concernant les moyens d'améliorer la stabilité stratégique», informe le document selon lequel New Start contribue à la «stabilité internationale».

L’Alliance précise que malgré la prorogation du traité qui promeut des «intérêts collectifs», l’Otan reste «lucide» quant aux «défis» posés par la Russie.

«Nous travaillerons en étroite concertation afin de faire face aux actions agressives de la Russie, qui constituent une menace pour la sécurité euro-atlantique.»

Une «menace russe» que la Russie a à plusieurs reprises qualifiée de mythe. Pour Moscou, ces déclarations de l’Occident servent à des fins de politique intérieure. Selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov - qui a récemment qualifié la prolongation du traité de «succès pour chaque personne capable de réfléchir» - en le prorogeant, Washington fait preuve de «bonne volonté politique».

Poursuite des négociations

Qui plus est, dans le but d'améliorer sa sécurité, l'Alliance nord-atlantique se dit favorable à la poursuite des négociations sur les armements. Dans le même communiqué, l’organisation indique qu’elle considère la prorogation du traité comme «le début, et non la fin, d’un effort pour faire face aux menaces nucléaires et aux nouveaux défis qui émergent pour la stabilité stratégique».

New Start prolongé

Initialement signé en 2010, ce traité russo-américain de réduction des arsenaux nucléaires devait expirer le 5 février 2021. Sa prorogation a été négociée lors d’un récent échange entre Vladimir Poutine et Joe Biden. D’après le ministère russe des Affaires étrangères, le traité «sera applicable tel qu'il a été signé, sans modification ni complément, jusqu'au 5 février 2026».

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
New START (Traité de réduction des armes nucléaires), OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook