International
URL courte
Par
3492
S'abonner

Joe Biden a annoncé jeudi la fin du soutien des États-Unis à la campagne militaire de la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen, jugeant que cette guerre devait «cesser».

Le Président américain a appelé jeudi à la «fin» de la guerre au Yémen, en annonçant mettre un terme au «soutien» et aux «ventes d'armes» des États-Unis à la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite dans ce pays. Il a aussi désigné un nouvel émissaire spécial pour le Yémen. Il s'agit du diplomate chevronné Timothy Lenderking.

«Cette guerre doit cesser», a déclaré Joe Biden. «Et pour démontrer notre détermination, nous mettons immédiatement fin au soutien américain aux opérations offensives ayant cours au Yémen, dont les ventes d'armes.»

Crise humanitaire au Yémen

Selon les Nations unies, ce conflit, qui a fait des dizaines de milliers de morts, dont beaucoup de civils, est à l'origine de la plus grave crise humanitaire actuelle au monde, avec 80% de la population ayant besoin d'aide et des millions de personnes confrontées à la famine.

«Dans le même temps, l'Arabie saoudite fait face à des attaques de missiles, de drones, et d'autres menaces de la part des forces soutenues par l'Iran dans de nombreux pays. Nous continuerons à aider l'Arabie saoudite à défendre sa souveraineté, son intégrité territoriale et son peuple», a néanmoins déclaré Joe Biden.

Réaction de Riyad

L'Arabie saoudite a salué les propos du Président, notamment son engagement à défendre le pays et à l'aider face aux menaces auxquelles il est confronté, selon l'agence de presse officielle du royaume.

«Le royaume a affirmé sa position de soutien à une solution politique globale de la crise yéménite, et se félicite que les États-Unis soulignent l'importance des efforts diplomatiques» pour la résoudre, a rapporté l'agence officielle SPA.

Lire aussi:

Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Frégates FREMM: touché-coulé de Fincantieri sur Naval Group au Maroc?
Tags:
Arabie Saoudite, aide militaire, soutien, guerre, Yémen, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook