International
URL courte
Par
14523
S'abonner

Le guide suprême iranien a conditionné le retour de son pays dans l’accord nucléaire de 2015 à la levée des sanctions américaines imposées sous la présidence de Donald Trump.

La République islamique est prête à revenir sur ses avancées en matière de programme nucléaire si la partie américaine est la première à lever ses sanctions, a déclaré le guide suprême iranien, Ali Khamenei.

«L’Iran a assumé ses obligations inscrites dans l’accord nucléaire de 2015, contrairement aux États-Unis et aux trois pays européens […]. S’ils veulent que l’Iran reprenne ses engagements, les États-Unis doivent d’abord lever toutes leurs sanctions», a écrit l’ayatollah sur sa page Twitter.

Téhéran presse Washington à agir

Auparavant, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait exhorté Washington à revenir rapidement dans l’accord sur le nucléaire, soulignant qu’une loi adoptée par le Parlement forcerait Téhéran à durcir sa position sur ce dossier s’il n’y avait pas d’assouplissement des sanctions américaines d’ici le 21 février.

L’ex-locataire de la Maison-Blanche Donald Trump avait décidé en 2018 d’abandonner l'accord sur le nucléaire iranien et de réintroduire les sanctions à l'encontre de Téhéran. Son successeur au poste présidentiel Joe Biden a exprimé son souhait de revenir aux termes de l’accord.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), États-Unis, Iran, Donald Trump, ayatollah Ali Khamenei
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook