International
URL courte
Par
361181
S'abonner

Le Président américain a assuré à CBS qu’il fallait éviter un «conflit» entre Washington et Pékin, tout en avouant qu’il allait «y avoir une compétition extrême» entre eux. Dans son interview, il a estimé que Xi n’avait «pas une once de démocratie en lui».

Dans une interview accordée à la chaîne CBS, Joe Biden a estimé que la rivalité entre les États-Unis et la Chine prendrait la forme d'une «compétition extrême» plutôt que celle d'un «conflit».

«Je lui [à Xi Jinping, ndlr] ai toujours dit que nous ne devions pas avoir de conflit. Mais il va y avoir une compétition extrême», détaille-t-il dans un extrait diffusé par CBS.

M.Biden a souligné qu’il allait revenir sur la manière de conduire les choses de son prédécesseur Donald Trump, tout en promettant de se «concentrer sur les règles internationales de conduite».

Si Trump a opté pour «la confrontation ouverte et les attaques verbales» sans résultats tangibles sur l’énorme déficit commercial américain avec la Chine, Biden a promis de revenir sur de nombreuses mesures controversées de l'ère précédente tout en défendant les intérêts des États-Unis, rappelle l’Economic Times.

«Il est très dur», Xi

Le nouveau chef d’État américain a pourtant fait savoir qu’il n'avait pas parlé avec son homologue chinois depuis qu'il est devenu Président.

«Il [Xi, ndlr] est très dur. Il n'a pas, et je ne dis pas cela comme une critique, c'est juste la réalité, il n'a pas une once de démocratie en lui», a-t-il statué lors de l’interview.

Lire aussi:

Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Des journalistes de BFM TV verbalisés par la police dans un restaurant clandestin à Paris
Une base aérienne américaine en Irak subit une attaque «massive» de roquettes
En Suède, 8 personnes blessées à l'arme blanche dans une «attaque terroriste» présumée - images
Tags:
conflit, concurrence, Chine, États-Unis, Xi Jinping, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook