International
URL courte
Par
15733
S'abonner

Une collision entre un navire commercial et un sous-marin japonais s’est produite alors qu’il faisait surface le 8 février dans le Pacifique, blessant trois de ses membres d’équipage, selon les autorités japonaises.

Un sous-marin de la Marine japonaise de classe Soryu est entré en collision le 8 février avec un navire commercial dans l'océan Pacifique en faisant surface au large de l'île de Shikoku, explique un communiqué du ministère de la Défense.

Selon les autorités, trois membres d’équipage du sous-marin ont été légèrement blessés, mais aucun dommage majeur n’a été signalé.

Des photos partagées sur les réseaux sociaux montrent les dommages subis par le navire de combat.

Le ministère japonais de la Défense a indiqué que le sous-marin de 84 mètres de long a gratté la coque du navire alors qu’il faisait surface. Il a ajouté que le mât d’antenne du sous-marin et d’autres parties supérieures ont été légèrement endommagés, mais qu’il a pu continuer à naviguer en surface et rentrer à son port d’attache.

Le porte-parole du gouvernement japonais, Katsunobu Kato, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'un navire soupçonné d'être impliqué dans la collision, contacté par la Garde côtière japonaise, avait indiqué qu'aucun impact n'avait été ressenti et qu'il ne semblait pas avoir subi de dommages.

L’agence Kyodo relate qu’il s’agirait du navire Ocean Artemis, vraquier de Hong Kong.

Le ministre de la Défense, Nobuo Kishi, a noté que le sous-marin, qui était en exercice, a vu le navire commercial à travers son périscope lorsqu'il émergeait, mais il n'a pas pu l'éviter à temps.

Comme l'équipement de communication du sous-marin a été endommagé dans l'accident, le signalement des faits a été retardé média. L'équipage a finalement pu le faire par téléphone portable.

Une «négligence» en cause?

M.Kishi a souligné qu'il a été chargé par le Premier ministre Yoshihide Suga d’assurer la sécurité du navire commercial et de fournir une assistance de sauvetage si nécessaire.

La Garde côtière japonaise a fait savoir qu’elle allait ouvrir une enquête, car l’accident pourrait constituer une mise en danger du trafic en raison de la négligence. Le Japan Transport Safety Board a annoncé qu’il avait déjà lancé sa propre enquête.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
blessés, accident, sous-marin, collision, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook