International
URL courte
Par
0 620
S'abonner

Un tremblement de terre suivi d’une cinquantaine d’autres secousses s’est produit en Arménie, se faisant sentir en Azerbaïdjan, en Géorgie et en Turquie. Plusieurs personnes ont été blessées à Erevan.

Un séisme de magnitude 4,9 a eu lieu ce samedi 13 février, à 11h29 UTC, à 18 kilomètres de la capitale arménienne, ont annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) et l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS).

Les secousses de magnitude 5 ou 6 ont été ressenties à Erevan. Selon le ministère arménien des Situations d’urgence, deux bâtiments ont été endommagés.

Le foyer du séisme se trouvait à 10 kilomètres de profondeur, note l’USGS, alors que le CSEM parle de deux kilomètres. Son intensité a été estimée à VII. La première secousse a été suivie de 46 autres, la population est appelée à rester dehors.

Le fonctionnement des centrales nucléaires arméniennes et du métro d’Erevan n’a pas été perturbé.

Secousses ressenties dans plusieurs pays

Le séisme a également été ressenti en Azerbaïdjan, en Géorgie et en Turquie.

Le service sismologique azerbaïdjanais a déclaré avoir enregistré les secousses de magnitude 3 ou 4 dans la république autonome du Nakhitchevan et dans les régions frontalières.

D’après les témoignages publiés sur le site du CSEM, le séisme s’est fait sentir pendant quelques secondes à Tbilissi.

Panique et blessés

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a d’abord fait état d’un seul blessé.

«Une maison construite sans permis a été endommagée dans le quartier d’Erebouni d’Erevan. Une personne a été légèrement blessée», a indiqué le Premier ministre.

Toutefois, le ministère arménien de la Santé a plus tard annoncé que d’autres personnes avaient été blessées après un mouvement de panique.

«Un mouvement de panique provoqué par le séisme a fait trois blessés. Ces personnes se sont adressées au centre médical Erebouni d’Erevan. Les spécialistes assurent que leur santé n’est pas en danger», a indiqué la porte-parole du ministère arménien de la Santé, Ripsime Khatchatrian.

Selon elle, le service des urgences n’a reçu aucun appel lié au tremblement de terre.

«Le système a été mis en état d’alerte», a déclaré Mme Khatchatrian sur Facebook.

Lire aussi:

Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Tags:
Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), USGS (institut de veille géologique américain), Turquie, Géorgie (pays issu de l'ex-URSS), Azerbaïdjan, séisme, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook