International
URL courte
Par
4631
S'abonner

En pleine pandémie, la pratique des vols sans véritable liaison aérienne devient courante. Ainsi, Korean Air s’y est joint en lançant, à partir du 27 février, des «vols vers nulle part», à l’instar d’autres compagnies aériennes en Corée du Sud.

Korean Air Lines Co., le plus grand transporteur sud-coréen, propose désormais des «vols vers nulle part» afin de se tirer de la crise épidémique, emboîtant ainsi le pas d'autres compagnies aériennes, a annoncé ce dimanche l’agence de presse Yonhap.

À ces fins, la compagnie prévoit d'utiliser l'avion de ligne A380. Le premier vol est prévu pour le 27 février et partira de la ville d’Incheon vers la mer de l'Est puis le détroit de Corée avant de retourner à Incheon, selon le ministère des Transports. Korean Air n’a pas encore décidé si l’expérience serait poursuivie au mois de mars et donc si les billets continueront à être en vente.

Le vol prendra deux heures et 20 minutes. Le prix du billet va de 219.000 à 700.000 wons (164 à 523 euros) selon la classe du salon.

Des «vols vers nulle part» ont déjà été proposés par d’autres compagnies aériennes locales telles que Asiana Airlines Inc. et Jeju Air Co. dès la fin de l'année dernière. Mais si Asiana en propose toujours, Jeju Air a abandonné cette pratique, précise Yonhap.

L’impact de la crise

Les compagnies aériennes ont suspendu la plupart de leurs vols internationaux en 2020 face aux restrictions visant à endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19. Le trafic aérien de passagers en Corée du Sud a chuté de 68% sur fond de l’épidémie, a précisé ce dimanche le ministère du Territoire, de l'infrastructure et du Transport cité par Yonhap.

Ainsi, le nombre de passagers sur les lignes aériennes nationales et internationales a chuté à 39,4 millions en 2020 contre 123,3 millions un an plus tôt, selon le ministère.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Tags:
Corée du Sud, Covid-19, épidémie, Korean Air (KAL)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook