International
URL courte
Par
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (124)
12862
S'abonner

Critiqué voire moqué au moment de son annonce, le vaccin russe Spoutnik V est devenu un succès à la fois scientifique, commercial et diplomatique, indique Radio Canada. La politologue Judith Twigg s’y est exprimée afin d’évaluer ses conséquences sur la géopolitique mondiale.

Lors de son enregistrement en Russie que certains ont jugé prématuré, le Spoutnik V a suscité l’incrédulité de la communauté scientifique, évoquant des données non-transparentes et des essais insuffisants. Pourtant, six mois plus tard, «le grand pari du Kremlin s'avère payant autant sur le plan scientifique que commercial et diplomatique», a écrit Radio Canada samedi 13 février.

Déjà exporté dans des pays considérés comme des alliés traditionnels de la Russie, comme l’Iran et le Venezuela, le premier vaccin russe est désormais également convoité par l’Europe, estime le média.

«Je crois que les autorités russes ne pourraient pas être plus satisfaites de la façon dont les choses se passent aujourd'hui», indique la politologue Judith Twigg, de l’Université du Commonwealth à Richmond, en Virginie.

«Le Kremlin a beaucoup de problèmes dans d’autres domaines, mais il s’agit d’une victoire sans faille et sans compromis sur laquelle il peut s’accrocher», poursuit l’experte en politique de santé, spécialiste de la Russie et de l’Ukraine. La publication du Lancet début février a naturellement contribué à ce «grand virage».

Dilemme de l’Occident

Judith Twigg évoque ensuite la visite à Moscou du Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères Josep Borrell, symbole d’un certain «dilemme éthique» de l’UE face au vaccin russe. Après s’être indigné sur place du traitement de l’affaire Navalny et des protestations qui en ont découlé, il a félicité la Russie pour son succès, qualifiant le Spoutnik V de «bonne nouvelle pour l’humanité».

«Vous ne voulez pas donner à Vladimir Poutine, en particulier dans ces circonstances, une victoire politique. Pas de la façon dont il se comporte. D'un autre côté, vous avez besoin de vaccins pour votre peuple. En fait, vous en aviez besoin hier», analyse la politologue.

Le cas de l’Ukraine

Mais l’opposition la plus farouche au vaccin russe est exprimée en Ukraine, où il y est tout simplement interdit depuis la publication d’un décret le 10 février. Ainsi, Kiev compte sur COVAX, l’initiative de l’OMS pour la distribution équitable du vaccin, et compte démarrer sa campagne de vaccination dès cette semaine, selon Reuters.

Distribution internationale

Avec son prix alléchant, 10 dollars la dose, soit deux fois moins que les autres vaccins, Spoutnik V séduit de plus en plus de pays, et pourrait largement contribuer à «combler le manque dans la distribution mondiale de vaccins», poursuit Judith Twigg. Selon elle, «le succès scientifique du Spoutnik V est indéniable, un véritable coup diplomatique, qui a le potentiel d'étendre son influence et son soft power sur la scène internationale».

Dossier:
La distribution du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V dans le monde (124)

Lire aussi:

Euro 2020: Qui est Christian Eriksen, le joueur ayant perdu connaissance lors du match Danemark – Finlande?
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«L’intention était de mettre le feu»: un candidat RN agressé et aspergé d’huile à Arles – vidéo
Tags:
diplomatie, Radio Canada, Kremlin, succès, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook