International
URL courte
Par
30727
S'abonner

Selon le représentant spécial de la Russie pour la Syrie, le refus des États-Unis de participer à la réunion tenue dans le cadre du format d’Astana s’expliquerait du fait qu’ils «n'ont pas encore complètement décidé de leur ligne sur la question syrienne».

Commentant la rencontre internationale dans le cadre du format d’Astana sur la Syrie qui se tient ces 16 et 17 février à Sotchi, le représentant spécial du Président russe, Alexandre Lavrentiev, a annoncé que Washington avait refusé d’y participer en tant qu'observateur.

«Nous avons envoyé une invitation à nos partenaires américains pour participer à la conférence, mais, malheureusement, nous avons reçu leur refus. Actuellement, les Américains sont occupés par leurs affaires internes et, apparemment, n'ont pas encore complètement décidé de leur ligne sur la question syrienne», a déclaré l’envoyé spécial.

Comme l’a précisé M.Lavrentiev, les délégations russe, turque, iranienne, de l'opposition syrienne, et du gouvernement syrien, la délégation de l'Onu dirigée par l'envoyé spécial du secrétaire général Geir Pedersen, celles du Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sont arrivées à Sotchi. Des observateurs de Jordanie, d'Irak et du Liban sont également présents.

Le but de la rencontre

«Nous devons dresser le bilan, voir où nous en sommes actuellement, définir de véritables objectifs et commencer à les mettre en œuvre. Je voudrais souligner que nous allons donner une certaine impulsion, mais pas au travail du "processus d'Astana", plutôt au processus du règlement syrien», a déclaré Alexandre Lavrentiev.

Il a noté que le format d’Astana, lancé en 2017 par la Turquie, la Russie et l’Iran en vue d’instaurer une paix durable en Syrie, reste «le seul mécanisme qui permet de prendre des décisions et de trouver des moyens afin de résoudre mieux la crise syrienne».

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Tags:
format d'Astana, Sotchi, Russie, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook