International
URL courte
Par
21509
S'abonner

Nikol Pachinian a reconnu avoir été induit en erreur sur les systèmes de missiles Iskander. Selon sa porte-parole, ses propos n’ont rien à voir avec la coopération militaro-technique de qualité entre l’Arménie et la Russie.

Les assertions du Premier ministre arménien Nikol Pachinian sur l’inefficacité des systèmes russes Iskander tiennent aux informations erronées qu’il a reçues, a annoncé sa porte-parole Mané Gevorgyan.

«La déclaration du Premier ministre arménien sur l’utilisation des Iskander par l’Arménie a été abordée au cours d’un récent entretien téléphonique entre lui et le Président russe. Après avoir confronté faits et données, le Premier ministre en est venu à la conclusion d’avoir été mal informé sur la situation», a-t-elle déclaré à l’agence d’information officielle Armenpress.

«Plus encore, la déclaration du Premier ministre n’a rien à voir avec la qualité des relations entre l’Arménie et la Russie dans le domaine de la coopération militaire et militaro-industrielle. Il ne fait pas de doute que les armes russes sont parmi les meilleures au monde», a-t-elle ajouté.

Le Kremlin satisfait

Le Kremlin s’est déclaré satisfait par les récentes déclarations d’Erevan à ce sujet.

«Il importe que la vérité ait été rétablie sur ce point», a indiqué le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

La semaine dernière le Premier ministre arménien avait commenté une déclaration de l’ex-Président Serge Sargsian sur la possibilité d’utiliser les Iskander lors du conflit au Haut-Karabakh. Pour lui, ils n’avaient pas explosé ou avaient «explosé à 10%».

Étonnement de la Défense russe

La Défense russe avait pris connaissance de ces déclarations avec «étonnement et surprise»:

«D’après les informations objectives et fiables dont nous disposons et qui sont notamment confirmées par le système de contrôle objectif, aucun système de ce type n’a été utilisé lors du conflit au Haut-Karabakh. L’ensemble des munitions se trouve dans les entrepôts de la République d’Arménie.»

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
Iskander, Vladimir Poutine, Nikol Pachinian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook