International
URL courte
Par
194911
S'abonner

Lorsque la Turquie envisageait de rejoindre l’Union européenne, huit milliards d’euros lui avaient été versés dans le cadre du programme de pré-adhésion. Les députés européens du RN veulent récupérer cette somme.

La députée européenne du Rassemblement national (RN) Hélène Laporte a annoncé avoir déposé une proposition de résolution en vue d’obtenir la restitution des fonds alloués à la Turquie pour l’aider à mener les réformes nécessaires à son éventuelle adhésion au sein de l’Union européenne.

Selon elle, deux groupes du Parlement européen sont signataires de la proposition, dont Conservateurs et réformistes européens, ainsi que le groupe Identité et démocratie, auquel appartiennent notamment le RN, la Ligue de Matteo Salvini ou l’Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Une fois adoptée, la résolution pourrait rapporter plus de huit milliards d’euros aux institutions européennes, explique l’eurodéputée. C’est bien ce montant qui avait été alloué à la partie turque à l’époque où Ankara et Bruxelles envisageaient sérieusement l’entrée de la Turquie dans l’UE, idée qui s’est heurtée à la dégradation des relations géopolitiques entre les deux parties.

Une histoire sans fin

La Turquie a signé un accord d’association avec l’UE en 1963 et a demandé l’adhésion en 1987. Les négociations qui avaient commencé en 2005 ont cependant été suspendues à plusieurs reprises. Aujourd’hui, seuls 16 chapitres sur 35 ont été ouverts aux négociations d'adhésion.

En janvier dernier, le Président Erdogan avait invité l’Union européenne à se pencher de nouveau sur l’adhésion de la Turquie qui pourrait, selon lui, rétablir l’équilibre au sein des 27 après le Brexit.

Lire aussi:

Pass sanitaire: «Le Président est convaincu que le fonctionnement parlementaire est une chose secondaire» - Vidéo
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, Union européenne (UE), Turquie, Rassemblement national (RN)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook