International
URL courte
Par
2121
S'abonner

Le consul général russe à Houston a déploré les lenteurs excessives de la délivrance de visas à ses diplomates par les autorités américaines et le refus de prolonger le permis de séjour des personnes déjà en poste aux États-Unis.

Alexandre Zakharov, le consul général russe dans la plus grande ville de l’État américain du Texas, Houston, a évoqué auprès de Sputnik les difficultés rencontrées par son service consulaire aux États-Unis et l’absence de changements positifs à cet égard depuis l’arrivée de la nouvelle administration Biden.

«Depuis plusieurs années, le consulat n’est pas au complet à cause de la politique de visa stricte de nos collègues américains. Attendre un visa un an ou plus est désormais chose courante, d’autant plus que le résultat n’est pas garanti. Nos employés sont obligés de retourner en Russie et ne sont pas remplacés. D’où, comme vous le comprenez, un impact négatif sur l’accomplissement de nos missions de manière efficace», a signalé le diplomate.

Billet à sens unique

Le refus du pays d’accueil de prolonger les permis de séjour des personnels des missions russes déjà en poste aux États-Unis inquiète le diplomate encore davantage que les lenteurs de délivrance des visas pour les nouveaux diplomates.

«Si un collègue a un besoin urgent de se rendre en Russie pour des raisons d’affaires ou personnelles, il ne peut plus revenir aux États-Unis. C’est en quelque sorte un billet à sens unique au milieu de sa mission», a-t-il expliqué.

Pas de changements avec l’administration Biden

M.Zakharov espère que les autorités américaines pourront revoir leur position pour reprendre des pourparlers constructifs sur les problèmes de visas.

Il a cependant déploré l’absence de changements concernant les contacts avec les officiels américains depuis l’arrivée de l’administration Biden.

«Nous ne constatons pas de changements notables du point de vue des contacts avec les représentants officiels depuis l’arrivée de la nouvelle administration», a-t-il indiqué.

Début septembre 2017, les autorités américaines avaient fermé le consulat général russe de San Francisco. Le 1er avril 2018, le consulat russe de Seattle a été fermé. L’accès des locaux avait été interdit aux diplomates. La fermeture du consulat de Seattle était allée de pair avec l’expulsion par les États-Unis de 60 diplomates russes en lien avec l’affaire Skripal dans laquelle la Russie avait été accusée sans fondement d’empoisonnement.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
visas, consul, Houston
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook