International
URL courte
Par
2211
S'abonner

La Namibie est devenue le 50e pays du monde à avoir approuvé l’utilisation du vaccin russe Spoutnik V dans l’objectif de combattre l’épidémie de coronavirus. L’UE, quant à elle, reste sceptique.

Au lendemain de son autorisation en Jordanie, l’utilisation d’urgence du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V a été confirmée cette fois en Namibie, a fait savoir le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) ce 11 mars.

«Le RFPI annonce l’enregistrement du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V dans un 50e pays, la République de Namibie. Le ministère namibien de la Santé et du Soutien social l’a enregistré sous une autorisation d'utilisation d'urgence. Le vaccin Spoutnik V est approuvé dans des pays dont la population totale atteint plus de 1,3 milliard de personnes», a déclaré le Fonds.

Deuxième vaccin le plus autorisé

Le Spoutnik V se classe ainsi au deuxième rang mondial en termes de nombre d'approbations reçues par les régulateurs gouvernementaux.

«L’approbation du vaccin Spoutnik V dans 50 pays est une nouvelle étape importante. Le RFPI coopère avec des partenaires du monde entier et propose l’un des meilleurs vaccins en termes d’efficacité, de sécurité et de disponibilité. Nous constatons un grand intérêt et faisons tout notre possible pour répondre à la demande pour le vaccin russe afin que plus de pays aient la possibilité de protéger leurs populations grâce au Spoutnik V», a assuré le chef du Fonds Kirill Dmitriev.

Enregistré en Russie le 11 août 2020, le Spoutnik V est devenu le premier vaccin élaboré au monde contre le Covid-19. Il utilise comme vecteurs deux adénovirus humains.

Tandis que de plus en plus de pays enregistrent en urgence ce sérum, l’Union européenne joue la montre et n'approuve ni ne rejette le Spoutnik V. Le 7 mars, Christa Wirthumer-Hoche, présidente de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et chef de l’agence autrichienne de la santé, a même déclaré que la délivrance d’un permis national pour l'utilisation d’urgence du vaccin russe «serait possible si le gouvernement émettait une ordonnance, mais c’est comparable à la roulette russe».

Le Kremlin a jugé ses propos «incorrects», alors que les concepteurs du vaccin ont appelé Mme Wirthumer-Hoche à présenter des excuses publiques pour ses commentaires «qui soulèvent de sérieuses questions sur une éventuelle ingérence politique dans l'examen en cours de l'EMA».

Feu vert de certains sans approbation européenne

L’EMA a annoncé avoir lancé la procédure d’examen du dossier d’enregistrement du Spoutnik V le 4 mars. Après cette annonce, les autorités russes se sont déclarées prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens à partir de juin.

La Slovaquie et la Hongrie ont donné leur feu vert à l’utilisation du vaccin russe sans attendre l’avis de l’Agence européenne des médicaments. Le président de la Chambre de commerce italo-russe a indiqué ce mardi 9 mars que l’Italie fabriquerait le Spoutnik V même si l’EMA refusait de l’homologuer.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Afrique, Namibie, vaccination, vaccin, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook