International
URL courte
Par
19271
S'abonner

Le secrétaire général de l'Otan a considéré le resserrement des liens entre la Russie et la Chine comme un défi de plus pour les membres de l’Alliance, au lendemain de sa déclaration sur l’absence de menaces militaires directes de la part de la Russie et de la Chine.

La montée en puissance de la Chine, un «comportement affirmatif» de la Russie et le rapprochement entre ces deux pays présentent un défi pour l’Otan, a déclaré ce mardi 16 mars le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, présentant un rapport final pour 2020.

«Le fait que la Chine et la Russie collaborent davantage et organisent des exercices militaires définit les futurs défis pour l’Otan. Il importe donc que l’Alliance continue de s’adapter et de réagir à une situation plus complexe dans le domaine de la sécurité», a indiqué M.Stoltenberg.

Pourtant, la veille, lors d’une conférence en ligne avec les membres de la sous-commission Sécurité et Défense du Parlement européen, le secrétaire général avait noté qu’il ne voyait pas de menaces militaires imminentes de la part de la Russie ou de la Chine pour les membres de l’Otan.

Selon le secrétaire général, les problèmes principaux pour la sécurité de l’Otan sont le terrorisme, les cyberattaques et le changement climatique.

L’Otan pourrait réviser son concept stratégique

Des personnalités politiques occidentales font régulièrement des déclarations sur «une menace russe». Les relations entre l’Otan et la Russie se sont détériorées ces dernières années.

Le 17 février, Jens Stoltenberg a proposé de réviser le concept stratégique de l’Alliance adopté en 2010 pour tenir compte de l’évolution de la situation et prendre en considération le développement de la Chine et la détérioration des relations avec la Russie.

La Russie a souligné à plusieurs reprises qu’elle n’attaquerait pas un pays membre de l’Otan. Affirmant que l’Alliance en est consciente, la diplomatie russe estime que celle-ci évoque la «menace russe» comme prétexte pour déployer davantage de matériels et d’effectifs à proximité des frontières russes.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a estimé que les appels à lutter contre la Russie s’expliquaient par une crise au sein de l’Alliance en quête de nouveaux ennemis.

Selon le ministère chinois des Affaires étrangères, la mise à jour du concept stratégique de l’Otan proposée par M.Stoltenberg, qui l’explique notamment par la montée en puissance de la Chine, est une manifestation de l’esprit de la guerre froide qui n’a pas d’avenir.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
Jens Stoltenberg, OTAN, Russie, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook