International
URL courte
Par
Le vaccin AstraZeneca suspendu dans plusieurs pays (44)
15685
S'abonner

L'Organisation mondiale de la santé recommande de continuer d'utiliser le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca alors que certains pays ont suspendu l'immunisation, car il est soupçonné d'avoir provoqué des troubles de coagulation sanguine chez certaines personnes vaccinées.

Le vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus présente plus d'avantages que de risques et il est toujours possible de l'utiliser malgré les rapports sur des effets indésirables, a déclaré ce mercredi 17 mars l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

«À l'heure actuelle, l'OMS considère que les avantages du vaccin d'AstraZeneca l'emportent sur ses risques et recommande que les vaccinations se poursuivent», a indiqué l'organisation dans un communiqué.

Plusieurs pays européens ont récemment suspendu l'immunisation avec le vaccin d'AstraZeneca par mesure de précaution après avoir reçu des rapports sur la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. L'OMS rappelle à ce propos que «la vaccination contre le Covid-19 ne réduira pas le nombre de maladies ou décès provoqués par d'autres causes»:

«Les événements thromboemboliques sont connus pour être fréquents. La thromboembolie veineuse est la troisième maladie cardiovasculaire la plus courante dans le monde.»

L'OMS analyse les données sur le vaccin d'AstraZeneca 

Selon l'OMS, lors d'une campagne de vaccination de grande envergure, il est courant de signaler des effets indésirables, ce qui ne signifie pas nécessairement que ces événements sont liés à la vaccination elle-même. 

L'Organisation a déclaré mener une enquête en coopération avec l'Agence européenne des médicaments (EMA) et les régulateurs du monde entier sur les cas suspects relatifs à la vaccination, notamment celle avec une dose d'AstraZeneca, avant de promettre de communiquer ses conclusions dès qu'elles seront prêtes.

«Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) évalue attentivement les dernières données disponibles pour le vaccin d'AstraZeneca. Une fois cet examen terminé, l'OMS communiquera immédiatement les conclusions au public», a conclu l'OMS.
Dossier:
Le vaccin AstraZeneca suspendu dans plusieurs pays (44)

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
Covid-19, vaccination, OMS, AstraZeneca
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook