International
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (83)
20456
S'abonner

Alors que des pays européens suspendent l’administration du vaccin d’AstraZeneca, le commissaire de l’UE pour le marché intérieur Thierry Breton estime que l’Union peut aider la Russie à produire le Spoutnik V.

L’UE pourrait aider la Russie à produire son vaccin contre le nouveau coronavirus Spoutnik V sur le territoire européen, a estimé ce mercredi 17 mars le commissaire européen pour le marché intérieur Thierry Breton.

«Parmi les candidats figure le Spoutnik, qui est un bon vaccin, car la Russie a de très bons scientifiques, nous n’avons pas en douter», a déclaré M.Breton en conférence de presse à Bruxelles, reconnaissant cependant des «difficultés de production» de vaccins en Europe.

Après l’éventuelle homologation du vaccin russe par l’EMA, l’UE pourrait aider la Russie avec sa production, a fait savoir le commissaire.

Plusieurs pays se préparent à produire le vaccin

L’Agence européenne des médicaments (EMA) est en train d’étudier le Spoutnik V, en même temps que l’américain Novavax et l’allemand CureVac. Pendant cette période d’examen, la présidente du conseil de direction de l'EMA, Christa Wirthumer-Hoche, a «déconseillé» aux pays membres de l'UE d’autoriser en urgence le Spoutnik V, le comparant à la «roulette russe», ce qui a suscité une âpre réaction de Moscou.

Sans attendre la fin de l’évaluation du vaccin par l’EMA, le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) et le groupe Adienne Pharma&Biotech ont signé un accord sur la production du vaccin anti-Covid russe sur le sol italien. Le 15 mars, le RFPI a annoncé avoir également signé des accords de production du Spoutnik V avec des entreprises en France, Allemagne en Espagne.

Incertitudes autour du vaccin d’AstraZeneca

Plus tôt dans la semaine, l’agence Reuters a rapporté que des discussions étaient en cours au sein de l’UE en vue de lancer des négociations pour commander le vaccin Spoutnik V en dépit des critiques émises à son égard par Bruxelles. Le porte-parole de la Commission européenne Stefan De Keersmaecker a néanmoins démenti ces informations.

Ces rapports interviennent alors que plusieurs pays de l’Union européenne ont suspendu l’administration du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca à cause de possibles effets secondaires graves. L’EMA se déclare toutefois «fermement convaincue» que les bénéfices du vaccin d’AstraZeneca surpassent ses inconvénients.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (83)

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Tags:
AstraZeneca, Spoutnik V, Union européenne (UE), vaccin, Thierry Breton
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook