International
URL courte
Par
141113
S'abonner

Alors que la base militaire américaine à Conoco en Syrie a été visée par une frappe ce mardi 23 mars au matin, la coalition précise qu'aucun blessé ni dégât n'est à déplorer.

Une base militaire américaine située à Conoco, dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, a été visée par des roquettes ce mardi 23 mars, selon les informations de la coalition. Elle a confirmé à Sputnik que l’attaque annoncée plus tôt dans la journée par la chaîne Al-Mayadeen avait bien eu lieu. Toutefois, elle a réfuté qu’il y avait eu des victimes suite à ces frappes.

Une roquette est tombée sur un terrain à des centaines de mètres des forces américaines, toujours selon la même source.

«Il n'y a pas eu de blessés ou de dégâts», a déclaré le porte-parole de la coalition.

La présence militaire américaine dans les régions pétrolifères syriennes a été jugée illégale par les autorités syriennes qui l’ont qualifiée plusieurs fois d’occupation et de piraterie d'État destinée à voler du pétrole.

Pour rappel, les forces armées américaines et les formations arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) contrôlent des territoires dans le nord et le nord-est de la Syrie, dans les gouvernorats de Deir ez-Zor, d’Hassaké et de Raqqa, où se trouvent les plus grands champs de pétrole et de gaz du pays.

Accord pétrolier

Fin juillet, le sénateur américain Lindsey Graham avait annoncé que les Kurdes syriens avaient conclu un accord avec une société américaine pour moderniser les champs pétrolifères du nord-est du pays. De nombreux gisements de pétrole et de gaz syriens sont concentrés dans cette zone au nord-est du pays. La Syrie considère comme nul et non avenu l’accord pétrolier conclu.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
militaires, États-Unis, Syrie, roquettes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook