International
URL courte
Par
7317
S'abonner

Alors que le Premier ministre le plus pérenne de l’Histoire d’Israël effectuait une visite à Beer-Sheva, une roquette tirée de Gaza est tombée près de la ville. Tsahal a en réponse bombardé des positions du Hamas.

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza s’est écrasée le 23 mars au soir dans un champ près de Beer-Sheva, la plus grande ville du sud d’Israël, a annoncé l’armée israélienne.

L’attaque s’est produite alors que le Premier ministre Benyamin Netanyahou était en tournée électorale de dernière minute dans la ville. Le tir a déclenché les sirènes, mais aucun blessé ni dommage n’a été constaté.

En réaction, des avions et des hélicoptères de Tsahal ont «frappé un site de fabrication de roquettes du Hamas et un poste militaire», a fait savoir l’armée. De son côté, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a demandé une consultation de sécurité à la suite du tir.

Une vidéo qui montrerait le chef du gouvernement israélien en train d’être escorté par ses gardes du corps d’un restaurant de Beer-Sheva le soir du 23 mars a été diffusée suite aux informations sur l’attaque.

Quatrièmes législatives en deux ans

Israël attend ce mercredi 24 mars les résultats définitifs des quatrièmes législatives qui se sont déroulées dans le pays en moins de deux ans.

Le Premier ministre le plus pérenne de l’Histoire d’Israël a déjà revendiqué sa victoire aux élections, remerciant les citoyens d’Israël dont «une majorité écrasante» sont, selon lui, «de droite» et veulent ainsi «un gouvernement de droite, fort et stable».

Au cours des trois scrutins précédents, ni Benyamin Netanyahou, 71 ans, ni ses opposants n’étaient parvenus à obtenir une majorité parlementaire à la Knesset, qui compte 120 sièges.

Netanyahou ciblé

En 2019, des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur la ville d’Ashdod alors que le Premier ministre Netanyahou, en campagne pour les législatives, y tenait un meeting retransmis en direct. Il a été contraint de suspendre son discours avant d'être emmené par ses gardes du corps dans un endroit sûr.

Quelques instants plus tard, le chef du gouvernement a pu finir son discours. «Si le Hamas nous attaque en direct à la télé, vous comprenez qu’il ne veut pas de nous ici», a-t-il déclaré devant ses partisans.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Repas haut de gamme: une sénatrice surprise par Mediapart à la sortie d’un déjeuner dans un hôtel
Tags:
Benny Gantz, Armée de Défense d'Israël, Hamas, roquettes, Bande de Gaza, Israël, Benjamin Netanyahou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook