International
URL courte
Par
161125
S'abonner

Dans un communiqué publié par l'agence officielle KCNA, un haut responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a accusé le Conseil de sécurité de l'Onu qui doit se réunir au sujet des tirs de missiles nord-coréens, de deux poids deux mesures, selon que les projectiles soient lancés par la Corée du Nord ou par d'autres pays.

La Corée du Nord a déclaré le 29 mars que le Conseil de sécurité des Nations unies faisait du «deux poids, deux mesures», après qu'un comité onusien a dénoncé les récents tests de missiles effectués par Pyongyang comme des violations de résolutions de l'Onu.

Pyongyang a dit jeudi 25 mars avoir lancé un nouveau type de missile tactique à courte portée, poussant Washington à demander une réunion du comité des sanctions contre la Corée du Nord du Conseil de sécurité de l'Onu.

Un représentant du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a rapporté que, durant la réunion, les États-Unis ont appelé à des sanctions supplémentaires contre la Corée du Nord et à un renforcement de l'application des mesures existantes la visant.

Dans un communiqué relayé par l'agence de presse officielle KCNA, Jo Chol-su a déclaré que la réunion était «destinée à renier le droit de notre État à s'auto-défendre», prévenant qu'une «contre-mesure» était en préparation.

«Cela constitue un déni de notre État souverain», a-t-il ajouté.

«Cela n'a pas de sens que seule notre mesure légitime d'auto-défense soit dénoncée, alors que de nombreux autres pays à travers le globe tirent tous types de projectiles dans le but d'accroître leur puissance militaire».

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
missiles, Conseil de sécurité de l'Onu, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook