International
URL courte
Par
6711
S'abonner

L’opérateur du projet Nord Stream 2, Nord Stream 2 AG, a annoncé ce jeudi 1er avril avoir posé 2.339 kilomètres de tubes sur un total de 2.460, soit 95% du gazoduc. Une annonce qui intervient alors que les États-Unis affichent nettement leur opposition au projet.

L’opérateur du Nord Stream 2 a indiqué jeudi 1er avril que le gazoduc était déjà construit à 95%.

«Au 31 mars, 2.339 kilomètres [de tubes, ndlr] (sur 2.460) ont été posés, soit 95% du gazoduc Nord Stream 2. Il ne reste qu’à poser 121 kilomètres, soit 5% de sa longueur totale», a fait savoir Nord Stream 2 AG.

Selon l’opérateur, il restait à construire fin janvier environ 148 kilomètres, dont 120 dans les eaux territoriales danoises et 28 dans les eaux allemandes.

L’Académicien Tchersky à pied d’œuvre 

Mercredi 31 mars, Nord Stream 2 AG a fait savoir que le navire de pose de conduites Académicien Tchersky s’était rendu sur le chantier en eaux danoises. Il entamera la pose de tuyaux une fois les travaux préparatoires terminés.

À l’heure actuelle, un autre navire russe, le Fortuna, termine la construction du deuxième tronçon dans les eaux danoises. L’Académicien Tchersky se chargera du premier.

«Une mauvaise idée pour les USA»

Le Nord Stream 2 fait l’objet d’une opposition croissante de la part des États-Unis, intéressés par la vente à l’Europe de leur gaz liquéfié.

Leur opposition a été réitérée par le secrétaire d’État Antony Blinken qui s’était rendu au siège de l’Otan pour rencontrer ses homologues de l’Alliance.

«Le Président Biden a été très clair lorsqu'il a dit que ce projet de gazoduc était une mauvaise idée pour l'Europe et pour les États-Unis», a-t-il déclaré au cours d'un premier point de presse.

«Une loi aux États-Unis nous oblige à sanctionner les entreprises qui participent aux efforts pour achever le gazoduc», a-t-il ajouté.

De nombreux hommes d’affaires, investisseurs et assureurs se sont retirés du projet après la nouvelle série de sanctions américaines entrées en vigueur à partir du 1er janvier 2021.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Repas haut de gamme: une sénatrice surprise par Mediapart à la sortie d’un déjeuner dans un hôtel
Tags:
tube, gazoduc, Nord Stream 2 AG
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook