International
URL courte
Par
31424
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe a déploré que l’Occident ait rendu courant le terme «guerre» dans les échanges internationaux, entraînant la détérioration des relations avec la Russie qui sont actuellement au plus bas.

La confrontation entre l’Occident et la Russie «a touché le fond», mais Moscou espère que tout le monde comprend les risques que cela représente, a déclaré ce jeudi 1er avril Sergueï Lavrov.

«D’une part, la confrontation a touché le fond. D’autre part, il y a l'espoir que tout le monde est adulte et comprend les risques associés à l'escalade de la tension», a indiqué le chef de la diplomatie à la chaîne russe Perviy Kanal.

Selon M.Lavrov, l’Occident a introduit le mot «guerre» dans l'usage diplomatique et international, alors que ses relations avec la Russie continuent de se dégrader.

«"La guerre hybride déclenchée par la Russie" est une phrase fréquemment utilisée qui décrit ce que l’Occident considère comme l’événement principal de la vie internationale. Mais j’espère que la raison triomphera», a ajouté le ministre.

Commentant les sanctions adoptées par les États-Unis contre Moscou et les projets d’extension de l’Otan vers l’est, M.Lavrov a estimé que les États-Unis jouaient «avec des allumettes» et «pratiquaient l’absurde».

Relations dégradées entre Moscou et l’Occident

Les rapports entre la Russie et les pays occidentaux n’ont cessé de se détériorer ces dernières années. Les États-Unis et les pays membres de l’UE ont continué d’élargir leurs sanctions contre Moscou sous différents prétextes. Dans cette optique, M.Lavrov avait précédemment déclaré que Moscou n’avait plus de relations avec l’UE en tant qu’organisation, puisque Bruxelles les avait détruites.

L’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoli Antonov, a récemment été rappelé à Moscou pour consultations compte tenu des relations tendues avec Washington. Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné qu’il était intéressé à empêcher la dégradation irréversible des relations avec ce pays et à trouver des moyens de remédier à la situation qui se trouvait dans une impasse à cause de Washington.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
guerre hybride, confrontation, Occident, Russie, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook