International
URL courte
Par
344112
S'abonner

La défense américaine surveille «de très près» l’activité russe dans l’Arctique, a annoncé ce lundi le porte-parole du département américain de la Défense, John Kirby. Pour Moscou, ces mouvements revêtent un caractère défensif et ne représentent pas de danger pour d’autres pays.

Lors d’un point de presse ce 5 avril, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que Washington suivait les activités de Moscou dans l’Arctique. Il a fait cette annonce en réponse à la question d’une journaliste cherchant à savoir si les États-Unis étaient préoccupés par des «activités militaires» russes dans la région arctique, qui, selon elle, peut inclure des «essais non-réglementés» d’armes.

«Bien évidemment, nous surveillons [l’activité russe dans l’Arctique, ndlr] de très près. Personne ne veut voir la région arctique se militariser», a-t-il exposé.

Reconnaissant que cette région clé était «vitale» pour la Défense américaine et en tant que «corridor stratégique potentiel entre l'Indopacifique et les États-Unis», M.Kirby a expliqué que c’était ce caractère stratégique qui rendait l’Arctique «vulnérable à une concurrence élargie».

Selon lui, les USA se sont engagés à défendre les intérêts nationaux dans l’Arctique ainsi qu’à faire respecter dans cette zone «l’ordre basé sur les règles». Lors de sa réponse, le représentant du département américain de la Défense a d’ailleurs refusé d’«aller dans des détails» concernant les données des services américains de renseignement.

Position de Moscou

La Russie, qui s’apprête par ailleurs à assurer, pour les deux années à venir, la présidence du Conseil de l'Arctique (forum intergouvernemental des États ayant une partie de leur territoire dans cet espace -soit la Russie, les États-Unis, le Canada, le Danemark, la Finlande, le Norvège, la Suède et l’Islande), a à plusieurs reprises déclaré que ses activités de caractère défensif ne représentaient pas de danger pour la sécurité d’autres pays arctiques et était compatible avec la situation politique et militaire dans la région.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Tags:
Conseil de l'Arctique (CA), Russie, Pentagone, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook