International
URL courte
Par
0 133
S'abonner

La Soufrière, le seul volcan actif de l'île caribéenne de Saint-Vincent, est entré en éruption ce 9 avril, pour la première fois depuis plus de 40 ans. Une évacuation massive est en cours.

Une éruption du volcan caribéen La Soufrière a commencé ce vendredi 9 avril sur l’île de Saint-Vincent, a annoncé le centre de recherche sismique de l'université des Indes occidentales (UWI Seismic Research Center).

«À 8h41 ce matin [12h41 UTC, ndlr], une éruption explosive a commencé au volcan la Soufrière à Saint-Vincent. C’est l’aboutissement de l’activité sismique qui avait commencé le 8 avril. L’éruption est en cours», indiqué le centre sur Twitter.

​Le panache de la fumée engendrée par le volcan monte à 10 kilomètres d’altitude et plusieurs localités risquent d’être touchées par des flux pyroclastiques, note le centre. 

​Les cendres ont commencé à tomber sur les flancs du volcan et des communes environnantes, notamment Chateaubelair et Petite-Bordel, ajoute-t-il.

​L’Organisation nationale de gestion des urgences (NEMO) de Saint-Vincent-et-les Grenadines ajoute de son côté que le nuage de cendres long d’environ six kilomètres se déplace vers l’est et a déjà atteint l’aéroport international d'Argyle.

​L’éruption pourrait durer «plusieurs journées voire des semaines», d’après les prévisions de l’UWI-SRC.

«L'activité sismique accrue du volcan La Soufrière à Saint-Vincent-et-les-Grenadines a des implications pour la santé des citoyens et des intervenants d'urgence», indique, pour sa part, l’Agence caribéenne de gestion des catastrophes et des réponses aux urgences (CDEMA), sur Twitter.

Évacuation en cours

Selon l’UWI-SRC, les autorités ont déclenché mardi l'alerte rouge, synonyme de danger, en raison de l’éruption.

​Elles ont procédé dès le 8 avril à l’évacuation d’environ 16.000 personnes résidant dans la zone rouge au nord de l’île, relatent les médias.

​Des images montrant l’évacuation ont été publiées par les médias locaux et le consulat de Saint-Vincent-et-les-Grenadines en Irlande.

«Toutes les personnes se trouvant dans la zone rouge sont priées d’évacuer immédiatement!», indique la NEMO sur Facebook.

Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines Ralph Gonsalves avait annoncé le 8 avril, alors que les scientifiques parlaient d’une éruption imminente, que plusieurs pays dont La Barbade et Sainte-Lucie étaient prêts à recevoir des personnes évacuées. Toutefois, les personnes doivent d’abord être vaccinées contre le Covid-19, relate le site barbadien NationNews.

Première éruption depuis 1979

Le volcan s’est réveillé après une pause de 42 ans, presque jour pour jour, la dernière de ses cinq éruptions explosives connues remonte au 13 avril 1979, rappelle le centre.

«Il y a eu cinq éruptions explosives à La Soufrière au cours de la période historique: 1718, 1812, 1814, 1902/03 et 1979. Plusieurs éruptions effusives se sont en outre produites sur le volcan. En 1979, une phase effusive a suivi la phase explosive initiale de l'éruption. En 1971/72, une éruption effusive a créé un dôme de lave qui a existé jusqu'à l'éruption de 1979», précise le Centre sur son site Internet.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
évacuation, La Soufrière de Saint-Vincent, Les Petites Antilles, éruption, Caraïbes, volcan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook