International
URL courte
Par
10601
S'abonner

L’incertitude plane sur les intentions de l’ambassadeur américain en Russie à qui Moscou a recommandé de se rendre aux États-Unis pour consultations suite à l’adoption de nouvelles sanctions antirusses. Moscou déplore l’absence de commentaires sur la situation de la part de Washington.

Les informations sont contradictoires sur ce que compte faire l’ambassadeur américain en Russie John Sullivan, à qui Moscou a recommandé de se rendre aux États-Unis pour consultations après que ces derniers ont introduit de nouvelles sanctions antirusses.

Une source du site d’information Axios au sein de la diplomatie américaine fait état d’un départ prochain du diplomate pour Washington.

«L'ambassadeur Sullivan retournera aux États-Unis cette semaine pour rendre visite à sa famille et rencontrer des membres de la nouvelle administration qu’il n'a pas eu l'occasion de consulter depuis qu'il a accepté de continuer à exercer ses fonctions», a déclaré cette source à Axios lundi soir, ajoutant qu’«il reviendra à Moscou dans les semaines à venir».

D’autres interlocuteurs d’Axios ont affirmé que John Sullivan avait l’intention de rester en Russie après que le Kremlin lui a «conseillé» de rentrer chez lui pour consultations.

Réaction de Zakharova

La porte-parole de la diplomatie russe a déclaré ne pas comprendre pourquoi l’ambassade américaine ne trouve pas le temps de commenter la situation concernant le départ de l’ambassadeur et pourquoi les médias se voient obligés de demander des précisions au ministère russe des Affaires étrangères.

«Ils [les journalistes, ndlr] formulent la question de façon jésuitique, je dirais: les Américains, les diplomates américains nous ont-ils informé des plans de leur ambassadeur? Je comprends pourquoi les journalistes occidentaux doivent se débrouiller, chercher des mots et des tournures et nous poser cette question: parce que les représentants américains – ni la Maison-Blanche, ni le département d’État, ni le service de presse de l’ambassade américaine à Moscou – ne trouvent une minute pour commenter ce qu’ils sont obligés de commenter», a-t-elle déclaré sur la radio Vesti FM.

Une recommandation de Moscou suite aux sanctions

Le 16 avril, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé que Moscou avait recommandé à Sullivan de «se rendre dans sa capitale et d’y tenir des consultations détaillées et sérieuses».

La veille, les États-Unis avaient mis en place de nouvelles restrictions contre la Russie, frappant 32 personnes physiques et morales, ainsi que l’achat d’obligations russes. En outre, 10 diplomates russes ont été expulsés des États-Unis.

Mesures de représailles russes

Moscou a fait savoir que la politique de sanctions américaine ne répondait pas aux intérêts des deux peuples. À titre de réponse, Moscou a proposé à 10 diplomates américains de quitter la Russie. Il a également annulé des visites de courte durée en Russie pour quelques diplomates américains et a interrompu l’activité des fondations américaines contrôlées par le département d’État et d’autres institutions gouvernementales américaines. Huit anciens et actuels fonctionnaires de l’administration américaine ont été interdits d’entrée en Russie.

En mars dernier, l’ambassadeur russe à Washington Anatoli Antonov a été invité à Moscou pour consultations après que Joe Biden avait déclaré dans une interview à la chaîne de télévision ABC News que le dirigeant russe «payerait le prix» de l’ingérence dans les élections américaines et avait répondu par l’affirmative à la question de savoir s’il considérait Vladimir Poutine comme un «tueur».

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Tags:
John J. Sullivan, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook