International
URL courte
Par
245344
S'abonner

Le chef du gouvernement pakistanais a proposé aux pays musulmans d’œuvrer ensemble pour obtenir de l’Occident la pénalisation de toute atteinte au prophète Mahomet.

Les pays à majorité musulmane doivent pousser les gouvernements occidentaux à pénaliser l’atteinte au prophète Mahomet, estime le Premier ministre pakistanais Imran Khan.

«Nous devons expliquer pourquoi ça nous fait mal lorsqu’au nom de la liberté d’expression ils insultent l’honneur de notre prophète», a déclaré M.Khan lors d’une allocution télévisée.

Selon lui, si 50 pays musulmans s’unissent et menacent de boycotter les marchandises en provenance de l’Occident, «cela aura un effet». Pour le chef du gouvernement pakistanais, l’atteinte à Mahomet doit être traitée de la même manière que la négation de la Shoah, qui constitue un délit dans plusieurs pays européens.

Situation tendue dans le pays

Ce mardi 20 avril, le Parlement pakistanais examinera une motion portant sur l’expulsion de l’ambassadeur de France réclamée par le parti islamiste Tehreek-e-Labbaik (TLP) qui mène une campagne anti-France dans le pays depuis qu’Emmanuel Macron a défendu le droit à la caricature au nom de la liberté d'expression.

Les dirigeants du parti promettent de mener une marche sur Islamabad à partir de ce mardi minuit à moins que l’ambassadeur français ne soit expulsé. Le 12 avril, la police pakistanaise avait arrêté le chef de file du TLP, Saad Rizvi, déclenchant des manifestations qui ont dégénéré en affrontements meurtriers avec la police.

Policiers tués et pris en otages

En une semaine de manifestations, plusieurs forces de l’ordre ont été tuées au Pakistan, et le 18 avril, onze policiers ont été pris en otage par des militants du TLP dans la mosquée du parti à Lahore (est). Ils ont été détenus pendant plusieurs heures avant d’être libérés après des négociations avec les autorités.

Le TLP affirme pour sa part que plusieurs de ses partisans ont été tués et un grand nombre blessés. Jeudi 15 avril, l’ambassade de France avait appelé ses ressortissants à quitter provisoirement le pays et demandé à ceux qui ont choisi de rester d’observer «la plus grande prudence».

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
Emmanuel Macron, France, Occident, Pakistan, Prophète Mahomet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook