International
URL courte
Par
Expulsions de diplomates entre la Russie et la République tchèque (16)
5919231
S'abonner

La diplomatie tchèque a annoncé ce jeudi 22 avril qu’environ 70 employés de l’ambassade russe à Prague seront expulsés du pays avant fin mai. De son côté, Moscou a déclaré qu’il ne tardera pas à répondre.

Reprochant à la Russie d'empêcher le retour à Moscou de ses 20 diplomates déclarés personae non gratae, la République tchèque a annoncé que le nombre d’employés de l'ambassade russe à Prague sera réduit au niveau de la mission diplomatique tchèque à Moscou.

«Hier, j'ai dit à l'ambassadeur que si les diplomates tchèques ne rentrent pas à Moscou, nous réduirons la composition de l'ambassade de Russie à Prague au même niveau. La partie russe n'ayant pas répondu à notre demande, nous avons décidé de commencer à appliquer cette décision», a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Jakub Kulhanek.

Il a ajouté que les employés de l’ambassade russe devaient quitter le pays avant la fin du mois de mai.

Selon le ministère tchèque des Affaires étrangères, 27 diplomates et 67 autres employés travaillent à l'ambassade de Russie à Prague, alors que l'ambassade de République tchèque à Moscou compte 5 diplomates et 19 employés.

Ainsi, 22 diplomates et 48 employés techniques seront expulsés de l'ambassade de Russie à Prague.

La réaction de Moscou

Commentant l'annonce de Prague, la porte-parole de la diplomatie russe a dénoncé «la russophobie effrénée» de l’Occident.

«Prague s’est engagé sur la voie de destruction des relations. Notre réponse ne se fera pas attendre», a fait savoir Maria Zakharova.

Bratislava adopte une mesure similaire

En solidarité avec la République tchèque, la Slovaquie a également annoncé ce jeudi sa décision d’expulser trois diplomates russes. Le Premier ministre Eduard Heger a précisé qu’ils avaient une semaine pour quitter le pays.

Prague accuse Moscou

Samedi 17 avril, Prague a accusé Moscou d'être impliqué dans les explosions de 2014 au dépôt de munitions de Vrbetice et annoncé l’expulsion de 18 diplomates russes pour cause d’appartenance aux services secrets de leur pays.

La police tchèque recherche deux hommes ayant la même identité que les individus soupçonnés par les Britanniques dans l’empoisonnement en 2018 de Sergueï Skripal, ex-agent du renseignement russe. D’après Prague, ces personnes pourraient avoir joué un rôle dans les explosions à Vrbetice.

Dimanche 18 avril, selon le principe de réciprocité, Moscou a déclaré 20 diplomates tchèques personae non gratae.

Dossier:
Expulsions de diplomates entre la Russie et la République tchèque (16)

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
République tchèque, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook