International
URL courte
Par
162915
S'abonner

Les autorités turques ont décidé d’un reconfinement, pour tenter de juguler la vague épidémique qui sévit depuis plusieurs semaines. Un nouveau coup dur pour le secteur du tourisme, déjà à l’agonie.

Face à une recrudescence de cas de Covid-19, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé un reconfinement s’étalant du 29 avril au 17 mai. En effet, le nombre quotidien de cas n’a cessé de croître ces dernières semaines, jusqu’à atteindre un pic de 63.082 nouvelles personnes infectées, le 16 avril. Le pays occupe le quatrième rang mondial en matière de contaminations journalières.

Ankara avait déjà durci les restrictions sanitaires le 29 mars. Un confinement pour le week-end et une fermeture des restaurants avaient notamment été décidés. Alors que le ramadan a débuté le 13 avril, les autorités estiment qu’un retour à la vie normale ne pourra se faire que si la jauge des cas quotidiens passe au-dessous de 5.000.

«À la suite de ces mesures, nous avons commencé à avoir des résultats. Pour revenir à une vie normale après le ramadan, nous devons réduire le nombre de nouveaux cas à 5.000 par jour. Sinon, nous ne pourrons pas reprendre les activités touristiques. De 19h00 le 29 avril à 17h00 le 17 mai, verrouillage complet», a déclaré M.Erdogan dans un discours télévisé suite à une réunion du cabinet.

Le chef d’État a ajouté que les déplacements entre les villes ne seront possibles qu'avec une autorisation, le verrouillage affectera également les hôtels.

«Tous les bureaux seront fermés, seuls les services d'urgence et les installations de production, dont le processus ne peut pas être arrêté, fonctionneront», a encore précisé M.Erdogan.

Désastre touristique

Cette nouvelle flambée de cas compromet encore un peu plus la reprise du tourisme en Turquie, alors que le secteur est dévasté par la pandémie depuis un an. Les revenus liés à cette industrie ont ainsi baissé de deux tiers en 2020, creusant le déficit de la balance courante et faisant s’effondrer le cours de la lire turque, rapporte Reuters.

Le 12 avril, la Russie avait déjà restreint ses liaisons aériennes avec la Turquie, alors que quelque 500.000 touristes avaient acheté leur billet pour s’y rendre. Moscou avait souligné que le pays possédait le plus haut taux d’infection parmi les États entretenant un trafic aérien avec la Russie.

La Turquie a par ailleurs lancé une campagne de vaccination à destination des professionnels du tourisme. Les autorités espèrent pouvoir vacciner tous les travailleurs du secteur d’ici fin mai, comme l’avait déclaré le vice-ministre de la Culture et du Tourisme, Nadir Alparslan, lors du Forum international du tourisme.

Sur le plan de la vaccination, Ankara s’apprête en outre à produire localement le Spoutnik V. Un accord a en effet été conclu entre le Fonds russe d'investissement direct (RFPI) et la société pharmaceutique turque Viscoran Ilac. La production devrait commencer dans les mois à venir.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
tourisme, Spoutnik V, confinement, Turquie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook