International
URL courte
Par
12467
S'abonner

Le fabricant du vaccin russe, dont les importations sont bloquées par le régulateur brésilien, invite ce dernier à se presser pour «sauver des vies» au lieu de politiser la vaccination.

Après le refus du régulateur brésilien Anvisa d’approuver l’importation du vaccin Spoutnik V dans le pays, son fabricant dénonce une décision politisée et évoque la nécessité de coopérer afin de mettre un terme à la pandémie de Covid-19.

S’exprimant en portugais sur sa page Twitter, il invite la partie brésilienne à se presser pour «sauver des vies», rappelant que le vaccin russe est autorisé dans 61 pays avec une population combinée de plus de trois milliards de personnes.

Selon lui, la décision prise par Anvisa n’a rien à voir avec l’accès à l’information sur le vaccin invoqué par le régulateur et revêt ainsi un caractère politique.

«Dans son rapport annuel dévoilé il y a plusieurs mois, le département de la Santé des États-Unis a déclaré publiquement que l’attaché sanitaire américain "avait persuadé le Brésil de renoncer au vaccin anti-Covid russe"», rappelle le fabricant du Spoutnik V.

Un contrat signé en mars

En mars, le ministère brésilien de la Santé et le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) ont signé un contrat prévoyant l’achat de 10 millions de doses du vaccin. Qui plus est, le 26 avril, le ministère brésilien de la Science a autorisé la production du Spoutnik V dans le pays.

Ce qui n’a pas empêché l’agence sanitaire brésilienne de s’opposer à la demande de plusieurs États du pays de commencer à importer le médicament, évoquant le manque de données pour s’assurer de son efficacité.

Situation au Brésil

Dans la dernière édition du classement Bloomberg des pays selon leur résilience à la pandémie, le Brésil occupe la dernière place (53e), précédé de la Pologne (52e) et de l’Argentine (51e).

Selon les dernières évaluations de l’université Johns-Hopkins aux États-Unis, le Brésil a enregistré près de 394.000 décès liés au Covid-19 depuis le début de la pandémie, soit le deuxième bilan le plus lourd après celui des États-Unis. Au total, plus de 14,3 millions de cas de contamination ont été enregistrés dans le pays.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
Russie, Brésil, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook