International
URL courte
Par
1139
S'abonner

Tandis qu’un accord atteint entre l’Iran et les États-Unis sur un échange de détenus a été évoqué par la chaîne libanaise Al Mayadeen puis par la télévision d’État iranienne, les États-Unis ont réfuté de leur côté, selon Reuters, qu’un tel engagement ait eu lieu entre les deux pays.

La télévision d'État iranienne rapporte qu’un accord a été atteint pour un échange de prisonniers avec les États-Unis. Le reportage de la télévision d'État de ce 2 mai se référait à un responsable anonyme. Ce dernier a déclaré qu'un accord conclu entre les États-Unis et Téhéran entraînerait un échange de prisonniers en échange du déblocage de sept milliards de dollars de fonds iraniens gelés. 

Plus tôt, la chaîne de télévision libanaise Al Mayadeen, qui a cité des responsables iraniens, avait déjà évoqué un accord atteint entre les États-Unis et l'Iran qui consiste en la libération de quatre Américains prisonniers en échange de quatre Iraniens détenus aux États-Unis. En outre, la chaîne a précisé que le déblocage de sept milliards de dollars de fonds iraniens gelés fera également partie de cet accord.

Pour sa part, le porte-parole du département d’État américain Ned Price a nié qu’un tel accord sur un échange de détenus avait été atteint entre les deux pays, rapport Reuters.

L’ambassadeur d'Iran aux Nations unies a déclaré ce dimanche 2 mai que le reportage de la télévision d'État iranienne selon lequel un accord avait été conclu entre Téhéran et Washington pour libérer des prisonniers américains n'a pas pu être confirmé, a rapporté le site d'information du Club des jeunes journalistes iraniens.

«La nouvelle de l'accord pour la libération des prisonniers américains [en Iran, ndlr] n'est pas confirmée», a fait savoir Majid Takht Ravanchi qui cite le site, qui est affilié à la télévision d'État.

Qui plus est, la télévision iranienne a révélé que l’Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe a été libérée après le paiement d'une dette militaire due par le Royaume-Uni à Téhéran. Ce paiement est de 400 millions de livres sterling (460 M EUR). Là encore, aucune confirmation de ces propos n'est disponible dans l'immédiat.

Aucune entente avec l'Iran sur l'accord nucléaire

Pour rappel, les négociations sur la relance de l’accord sur le nucléaire iranien, qui ont repris début avril, sont en cours à Vienne. Les États-Unis ont rassuré qu’aucun accord n’avait encore été atteint avec l’Iran pendant les négociations sur le nucléaire. Selon Jake Sullivan, le conseiller du Président américain pour la sécurité nationale, les parties ont encore «une bonne distance à parcourir pour combler les lacunes restantes», y compris en ce qui concerne les sanctions.

«Nous ne sommes pas encore parvenus à un accord à Vienne, où se déroulent actuellement les pourparlers entre les puissances mondiales et l'Iran. Il y a encore une bonne distance à parcourir pour combler les lacunes restantes, et ces lacunes concernent les sanctions que les États-Unis et d'autres pays vont réduire. […] Et nos diplomates continueront d'y travailler au cours des prochaines semaines pour essayer de parvenir à un retour mutuel au JCPoA, qui est l'accord nucléaire iranien, sur une base de conformité», a expliqué le conseilleur dans son entretien de ce dimanche à la chaîne ABC.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
négociations, politique, nucléaire, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook