International
URL courte
Par
6548
S'abonner

L'épouse de l'ambassadeur de Belgique en Corée du Sud est dans la tourmente depuis la diffusion d'une vidéo la montrant s'en prendre à deux employés d'un magasin qui la soupçonnaient de vol à l'étalage.

L'épouse de l'ambassadeur belge à Séoul a été entendue par la police sud-coréenne pour s'en être pris à deux employées d'un magasin qui la soupçonnaient de vol à l'étalage, ont indiqué le 7 mai les autorités.

La femme de l'ambassadeur qui, selon des médias, s'appelle Xiang Xueqiu, «a été interrogée jeudi» par un policier d'un commissariat de Séoul qui n'a pas donné plus de détails.

En avril, la femme du diplomate avait essayé deux articles dans une boutique de vêtements de Séoul avant d'en ressortir. Un employé lui avait aussitôt couru après pour s'enquérir d'un article qu'elle portait, ce qui aurait donné lieu à l'altercation.

Des images de caméras de vidéosurveillance montrent notamment la femme tirant le bras d'un employé et assener une gifle.

Diffusées par des médias sud-coréens et devenues virales sur internet, elles ont suscité une immense colère à travers la Corée du Sud, un pays très respectueux des règles.

L'ambassade belge Peter Lescouhier avait à la suite de l'incident publié un message bilingue du diplomate sur Facebook, afin d'apaiser l'opinion. Il avait déclaré «regretter sincèrement l'incident impliquant son épouse», précisant «présenter ses excuses en son nom».

«Quelles que soient les circonstances, la façon dont elle a réagi est inacceptable», avait-il reconnu.

Les épouses des ambassadeurs bénéficient de l'immunité diplomatique, mais l'ambassade belge a déclaré qu'elle coopérerait avec la police.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
ambassadeur, ambassade, Belgique, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook