International
URL courte
Par
4470
S'abonner

Antonio Guterres, qui mi-janvier déplorait le manque de solidarité à l’échelle mondiale et blâmait certains pays riches pour leur «nationalisme vaccinal», a indiqué ce mardi 11 mai que l’Onu appelait ses employés à se faire vacciner avec le vaccin russe s’ils se trouvaient dans un pays où le médicament était autorisé.

Répondant aux questions des journalistes russes, Antonio Guterres, secrétaire général de l’Onu, a décrit la situation autour de l’utilisation du vaccin russe Spoutnik V au sein de l’organisation.

«Nous exhortons bien sûr le personnel des Nations unies qui travaille dans les pays qui utilisent le Spoutnik V à se faire vacciner avec», a déclaré Guterres, confirmant au passage que de nombreux membres du personnel de l'Onu ont déjà reçu le vaccin, notamment en Russie.

«Nous aimerions pouvoir l'utiliser nous-mêmes, mais nous attendons l'approbation de l'Organisation mondiale de la santé, nécessaire du point de vue du travail de l'Onu», a-t-il ajouté.

Auparavant, le docteur Mariangela Simao, sous-directrice générale de l’OMS chargée de la préqualification et de l’évaluation des technologies, a fait savoir aux journalistes que l’organisation devrait évaluer le vaccin Spoutnik V fin juin ou en juillet.

Poutine invite l’Onu à utiliser le vaccin russe

Lors de son discours à la 75e Assemblée générale de l’Onu en septembre dernier, Vladimir Poutine a proposé de fournir gratuitement le Spoutnik V aux employés des Nations unies, soulignant que les essais avaient démontré «l'efficacité et la sécurité» du vaccin.

De son côté, Antonio Guterres a dénoncé en janvier le «nationalisme vaccinal» de certains pays riches qui se concurrencent pour se procurer des vaccins pour leur propre population, sans prêter attention aux pays pauvres.

Approuvé dans 64 pays

À l’heure actuelle, le vaccin russe est approuvé dans 64 pays, pour une population globale de 3,2 milliards d’habitants.

De par le nombre d'approbations des régulateurs d’État, le Spoutnik V occupe la deuxième place dans le monde. Selon le Centre Gamaleïa, concepteur du médicament, son efficacité est de 97,6% d’après l'analyse des données de 3,8 millions de Russes vaccinés, un pourcentage plus élevé que celui précédemment cité par la revue médicale The Lancet qui était de 91,6%.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
Vladimir Poutine, Spoutnik V, vaccin, Antonio Guterres, ONU
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook