International
URL courte
Par
311469
S'abonner

La République centrafricaine a reçu une nouvelle livraison d’armes de la part de la Russie avec notamment quelque 5.000 Kalachnikov. C’est la troisième livraison militaire en trois ans.

Moscou a effectué une nouvelle livraison d’armes légères, dont des fusils d’assaut Kalachnikov, en République centrafricaine (RCA), a déclaré à Sputnik l’ambassadeur de Russie à Bangui, Vladimir Titorenko.

«La Russie a fait parvenir à la RCA un troisième lot d'armes à titre gracieux. Il s’agit d’armes légères – fusils automatiques, mitrailleuses, fusils de précision, pistolets, lance-roquettes, grenades à main et munitions», a-t-il indiqué.

Il a précisé que cette livraison était la plus importante et comptait notamment 5.000 Kalachnikov. La cérémonie de remise des armes s’est tenue à l'aéroport de Bangui en présence du Président centrafricain et de son ministre de la Défense, ainsi que du général russe Oleg Polgouïev, représentant du ministère de la Défense.

Vladimir Titorenko a souligné que la remise d’armes légères ne nécessitait pas d'autorisation de la part du Conseil de sécurité des Nations unies et que seule une notification était obligatoire.

En octobre 2020, la Russie avait fourni à la RCA 20 véhicules blindés de reconnaissance BRDM-2.

En 2019, elle a remis aux autorités du pays des Kalachnikov, des mitrailleuses, des lance-roquettes, des pistolets et des fusils de précision. Toutes les livraisons sont effectuées à titre gracieux.

Instructeurs russes

La Russie a engagé dès 2018 une coopération militaire avec le gouvernement de Faustin-Archange Touadéra, notamment en vue de la formation de militaires chargés de garantir la sécurité. Les instructeurs russes continuent leur mission dans ce pays à titre légal, sur la base de contrats conclus avec le ministère centrafricain de la Défense.

Cinq instructeurs militaires et 170 autres civils avaient été dépêchés dans le pays en 2018. Par la suite, leur présence a augmenté pour atteindre 235 au total. En prévision des élections du 27 décembre, 300 instructeurs supplémentaires y avaient été déployés.

À l’heure actuelle, «la situation s’est globalement stabilisée» et les rebelles ont été repoussés vers les régions frontalières, avait constaté début avril le ministère russe des Affaires étrangères. Rien qu’en mars dernier, plus de 30 localités ont été libérées des groupes armés illégaux.

Situation

Le pays est devenu l’arène d’une guerre civile après qu'une coalition de groupes armés à dominante musulmane a renversé le Président François Bozizé en 2013. Un accord de paix signé en février 2019 entre 14 groupes armés et le gouvernement a officiellement mis fin à la guerre qui avait duré six ans et fait plusieurs milliers de morts et plus d’un million de réfugiés.

La RCA reste cependant le théâtre d’affrontements et d’exactions contre les civils. Une grande partie de son territoire reste aux mains des groupes armés qui représentent une sérieuse menace pour sa stabilité.

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Deux églises catholiques brûlées sur des terres autochtones au Canada - vidéo
Hôpital: plus de 1.800 lits fermés ou supprimés en 3 mois, s'insurge FO
Tags:
Kalachnikov (fusil d'assaut), armes, République centrafricaine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook