International
URL courte
Par
16419
S'abonner

La Défense arménienne accuse la partie azerbaïdjanaise d’avoir pilonné un tronçon de la frontière, entraînant la mort d’un soldat côté arménien.

Le ministère arménien de la Défense a annoncé ce 25 mai que des militaire azérbaïdjanais avaient pilonné les positions militaires situées le long de la frontière et qu'un militaire avait trouvé la mort.

«Suite à l’échange de tirs qui a suivi le pilonnage de la zone frontalière, [...] dans la région du Gégharkounik, un militaire servant sur contrat a reçu des blessures mortelles», dit le communiqué.

Situation à la frontière

La Défense arménienne avait annoncé le 12 mai que les forces armées azerbaïdjanaises avaient essayé de mener des travaux visant à «clarifier les frontières» sur l’un des tançons de la région de Syunik. Des détails supplémentaires sur ces travaux n’ont pas été fournis. L’incident avait alors fait objet de discussions entre les chefs des diplomaties russe et arménienne.

Quant au Premier ministre par intérim Nikol Pachinian, il avait alors fait savoir qu'il avait donné l’ordre de consulter l’Organisation du traité de sécurité collective au sujet de la situation à la frontière.

En outre, le 20 mai, Erevan a annoncé avoir procédé à des coups de semonce à la frontière et ce après que des militaires azerbaïdjanais ont pénétré sur son territoire et ouvert le feu.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook