International
URL courte
Par
0 52
S'abonner

Daimler a signé un accord avec Nokia mettant fin aux différentes poursuites en justice engagées par les deux groupes sur les brevets technologiques et le paiement de redevances.

L'équipementier télécoms finlandais, dont les revenus issus des licences de brevets représentent chaque année 1,4 milliard d'euros, estimait que les constructeurs automobiles devaient s'acquitter d'une redevance pour les technologies utilisées dans les systèmes de navigation, les communications entre véhicules et les voitures autonomes. Les constructeurs de leur côté assuraient que ces frais devaient être réclamés à leurs fournisseurs.

«Nous nous félicitons de ce règlement d'un point de vue économique et parce qu'il nous évite aussi de longs (...) conflits», a déclaré mardi une porte-parole du constructeur automobile allemand.
«En vertu de cet accord, Nokia accorde une licence technologique sur les télécommunications mobiles à Daimler et reçoit un paiement en retour», ont précisé les deux groupes dans un communiqué conjoint.

«Les termes de l'accord restent confidentiels comme convenu entre les parties», ont-ils ajouté.

Les constructeurs automobiles Audio, Bentley, BMW, Mini, Porsche, Rolls Royce, Seat, Skoda, Volkswagen et Volvo s'acquittent déjà de redevances auprès de Nokia pour l'utilisation de ses brevets.

Nokia a également conclu un accord sur les brevets le mois dernier avec Samsung et un autre en avril avec le fabricant chinois d'ordinateurs Lenovo.

Lire aussi:

La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Tags:
Daimler, Nokia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook