International
URL courte
Par
1273686
S'abonner

Un sénateur algérien a appelé à la destruction d’une maison privée en forme de tour Eiffel construite par un ancien joueur de football à l’est d’Alger.

Une maison insolite bâtie sous forme de tour Eiffel à une centaine de kilomètres à l’est d’Alger a suscité une polémique dans l’ancienne colonie française, rapportent les médias locaux.

C’est l’entrepreneur et ancien joueur de football Omar Ould Fella, 50 ans, qui s’est inspiré de l’architecture du très célèbre symbole de Paris pour la construction de sa demeure. Sauf que «la tour Eiffel algérienne» est bien plus petite que sa sœur aînée: selon le site Tout sur l’Algérie (TSA), elle mesure 28 mètres de haut.

Réactions mitigées

Au lendemain du reportage que la chaîne Ennahar a consacré à cet édifice hors de l’ordinaire, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Alors que certains Algériens ont applaudi l’originalité du choix de conception, d’autres déplorent l’absence de toute valeur architecturale dans le bâtiment.

Or, outre la dimension purement artistique, c’est la politique qui s’est mêlée de cette histoire, le sénateur Benzaim Abdelouahab (FLN) ayant dénoncé un symbole colonial qui devrait selon lui être démoli.

«Notre terre libre doit rester pure de toute manifestation de la colonisation», a écrit le sénateur sur sa page Facebook.

«Rendre la tour Eiffel à l’Algérie»

Plus tôt en 2021, le plus célèbre monument de l’Hexagone avait déjà refait surface dans l’actualité algérienne. Ainsi, fin janvier, le journaliste Mohamed Allal a publiquement demandé à Paris des excuses officielles pour avoir «volé à son pays ses richesses et ses trésors», réclamant que «la France rende la tour Eiffel à l’Algérie».

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
France, colonialisme, Tour Eiffel, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook