International
URL courte
Par
145
S'abonner

Google a récemment déclenché un tollé après avoir montré le kannada, une langue principalement parlée dans le sud-ouest de l’Inde, comme réponse à la recherche sur la «langue la plus laide» du pays.

Google a dû présenter ses excuses après que son moteur de recherche a proclamé le kannada, langue officielle de l'État indien du Karnataka, comme étant la «plus laide» du pays, ce qui a provoqué l’ire des responsables régionaux, relate la BBC.

Une recherche avec ces mots-clés a en effet affiché jeudi le kannada comme premier résultat. Cette langue est parlée par plus de 40 millions de personnes.

​Les responsables de Bangalore, la capitale de l'État, n'ont pas tardé à dénoncer Google pour avoir méprisé leur langue officielle. Ainsi, Aravind Limbavali, ministre des Forêts du Karnataka, a fulminé: «La langue kannada a sa propre histoire, ayant vu le jour il y a 2.500 ans! Elle a été la fierté de notre peuple tout au long de ces deux millénaires et demi».

​P.C Mohan, un député du Bangalore Central, lui aussi indigné, a noté que le kannada avait un «riche patrimoine» et était l'une des langues les plus anciennes du monde. Il a exigé des excuses.

​«Un malentendu»

Le jour même, le géant de la technologie a publié une déclaration en s'excusant pour «le malentendu». Il a corrigé les résultats de recherche à la suite de cette indignation massive.

​Dans cette déclaration publiée sur Twitter, Google a également déclaré que la fonction de recherche n'était pas toujours parfaite et que parfois «la façon dont le contenu est décrit sur Internet peut donner des résultats surprenants à des requêtes spécifiques».

«Naturellement, ceux-ci ne reflètent pas les opinions de Google», a souligné le géant de la Silicon Valley, ajoutant travailler continuellement à l'amélioration de ses algorithmes.

Des bévues

Les résultats de recherche surprenants ne sont pas une première pour Google. En mars 2021, le Républicain américain Richard Grenell, ancien directeur par intérim du renseignement national de l'administration Trump, a été brièvement répertorié comme «Président des États-Unis».

Début juin 2018, Google a suscité l’indignation de certains Républicains en qualifiant le nazisme comme l’une des idéologies officielles du parti républicain de Californie.

Fin 2020, les utilisateurs russes de Google Translate ont beaucoup ri en voyant que le service traduisait en russe la phrase «Thank you, Mr President» par «Спасибо, Владимир Владимирович» («Merci, Vladimir Vladimirovitch», le prénom et le patronyme de Poutine).

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
Google, langue, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook