International
URL courte
Par
62212
S'abonner

Il apparaît que le nouveau Président américain «ne plaît pas trop» au dirigeant nord-coréen, a estimé Donald Trump lors d’une réunion du Parti républicain en Caroline du Nord.

L’ancien Président américain Donald Trump a affirmé qu’il s’entendait bien avec Kim Jong-un, un succès que Joe Biden n’a pas de chances de répéter:

«Il [Kim Jong-un] est un gars d’une trempe différente, et il faut un autre gars de trempe différente pour lui parler, mais nous nous sommes bien entendus», a déclaré M.Trump, intervenant dans le cadre d’une réunion du Parti républicain en Caroline du Nord.

En ce qui concerne son successeur au poste présidentiel américain, il «ne plaît pas trop» au dirigeant nord-coréen, a jugé l’ex-occupant de la Maison-Blanche.

Échec du rapprochement tenté sous Trump

La présidence de Donald Trump a été marquée par une tentative de rapprochement entre Pyongyang et Washington. Lors du sommet de Singapour organisé en 2018, les deux ont signé un document en vertu duquel le pays communiste s’engageait à se débarrasser de son arsenal nucléaire en échange de garanties de sécurité américaines. Or, ces promesses n’ont jamais été tenues.

En 2019, Donald Trump est devenu le premier Président américain en exercice à effectuer un déplacement officiel en Corée du Nord. Précédemment, Jimmy Carter et Bill Clinton s’étaient eux aussi rendus dans le royaume ermite, mais après la fin de leurs mandats présidentiels.

Biden prêt à rencontrer Kim Jong-un

Fin mai dernier, Joe Biden s’est déclaré prêt à rencontrer Kim Jong-un, à condition que celui-ci accepte de discuter de son programme nucléaire et que des responsables des deux pays préparent le terrain.

Le chef d'État américain a toutefois souligné qu’il «ne ferait pas ce qui a été fait dans un passé récent» et ne donnerait pas au dirigeant communiste «tout ce qu'il recherche, notamment la reconnaissance de sa légitimité sur le plan international».

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
nucléaire coréen, Joe Biden, Corée du Nord, États-Unis, Donald Trump, Parti républicain des Etats-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook