International
URL courte
Par
3510614
S'abonner

La retenue dont a fait preuve Pékin à la visite de sénateurs américains à Taïwan à bord d’un C-17 de l’US Air Force déçoit les internautes chinois qui exhortent Pékin à y opposer une réponse plus ferme, relate Bloomberg.

L’escale de trois heures faite par un avion de transport militaire américain C-17 à Taipei, capitale taïwanaise, a provoqué un déferlement de commentaires nationalistes en ligne en Chine, rapporte Bloomberg.

L’avion transportait une délégation de sénateurs américains en vue d’une réunion avec la Présidente taïwanaise Tsai Ing-wen. Bien que les médias locaux soulignent qu’il s’agit de la première visite d’un C-17 de l’US Air Force à Taïwan depuis 1995, la réaction immédiate de Pékin «a été relativement mesurée», constate l’agence.

«Nos lignes rouges ne le sont plus»

Cette retenue a de toute évidence vexé de nombreux internautes qui exhortent le Président Xi Jinping à appliquer sa rhétorique de la «ligne rouge». Le commentaire le plus «aimé» qui accompagne les images du C-17 sur le réseau Weibo dit: «Nos lignes rouges ne le sont plus. Si c’est le cas, pourquoi les étrangers doivent-ils considérer Taïwan comme faisant partie de la Chine?».

«Un tel sentiment montre les difficultés d’équilibre auxquelles fait face le gouvernement de Xi après les années d’escalade de rhétoriques et d’activités militaires destinées à prévenir un rapprochement entre Taipei et Washington», estime Bloomberg.

Washington, premier soutien de Taipei

La Chine, qui considère Taïwan comme l’une de ses provinces, menace de recourir à la force en cas de proclamation d’indépendance ou d’intervention extérieure. Washington, qui n’a depuis 1979 plus de liens diplomatiques officiels avec Taipei, reste son premier soutien international et son principal fournisseur d’armes.

En avril, Taïwan a menacé d’abattre tout drone chinois qui tenterait de pénétrer dans son espace aérien.

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Deux églises catholiques brûlées sur des terres autochtones au Canada - vidéo
Hôpital: plus de 1.800 lits fermés ou supprimés en 3 mois, s'insurge FO
Le «gifleur» de Macron fait appel de ses condamnations complémentaires
Tags:
États-Unis, Bloomberg, US Air Force, Chine, Taïwan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook