International
URL courte
Par
101071
S'abonner

Neuf responsables canadiens, dont le ministre de la Justice David Lametti, ont été interdits d'entrée en Russie, a annoncé ce lundi 7 juin le ministère russe des Affaires étrangères.

En réponse aux sanctions imposées par Ottawa contre Moscou fin mars dernier en lien avec l'affaire d'Alexeï Navalny, la Russie a interdit l'entrée à neuf responsables canadiens, a annoncé la diplomatie russe.

Parmi les personnes placées sur la «liste noire» de Moscou figurent notamment le ministre canadien de la Justice et procureur général David Lametti, ainsi que la vice-ministre de la Défense Jody Thomas et le chef du renseignement militaire du pays, le contre-amiral Scott Bishop.

Selon le ministère, les responsables concernés sont impliqués dans la mise en œuvre de la politique antirusse de la part d'Ottawa. Dans le même temps, Moscou se dit toujours prêt à collaborer avec le Canada sur la base du respect mutuel.

Sanctions canadiennes

Le 24 mars dernier, le ministère canadien des Affaires étrangères a annoncé qu'il imposait des sanctions supplémentaires contre neuf représentants russes pour des «violations flagrantes et systématiques des droits de l'homme en Russie».

Les sanctions canadiennes s'inscrivaient dans la lignée de celles décidées par Bruxelles et par Washington depuis l'arrestation en janvier d'Alexeï Navalny, fervent opposant à Vladimir Poutine, après son retour d'Allemagne, où il avait été traité pour un empoisonnement par un agent neurotoxique.

Le Kremlin avait pour sa part promis de répondre aux «sanctions illégales» imposées par Ottawa contre la Russie. Cinq jours plus tard, le gouvernement canadien a néanmoins annoncé de nouvelles sanctions visant deux responsables et quatre sociétés russes en lien cette fois-ci avec «l'annexion et l'occupation illégales» de la Crimée.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
Tags:
Alexeï Navalny, sanctions, Russie, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook