International
URL courte
Par
407
S'abonner

Pékin a enfreint ses obligations légales en portant atteinte à l'autonomie de Hong Kong et a utilisé une loi sur la sécurité nationale pour "réduire considérablement les libertés" dans ce centre financier mondial, selon un rapport britannique.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a déclaré dans l'avant-propos du rapport que la loi de sécurité nationale imposée par Pékin à la ville en juin de l'année dernière était utilisée pour étouffer l'opposition politique.

Il y a eu des "violations manifestes" de la déclaration conjointe de 1984, signée par Zhao Ziyang et Margaret Thatcher, qui garantissait des libertés étendues à Hong Kong, a déclaré Dominic Raab.

Le rapport critique la refonte par Pékin du système électoral de Hong Kong, les décisions de poursuites judiciaires prises par le ministère de la Justice et la loi controversée sur la sécurité.

"Nous avons décidé de déclarer que la Chine était en état de non-respect permanent de la déclaration conjointe", a dit Dominic Raab, ajoutant que la loi sur la sécurité nationale n'était pas utilisée pour cibler un petit groupe de criminels, comme l'a déclaré Pékin.
"Elle est plutôt utilisée pour réduire de manière drastique la possibilité d'exprimer des opinions politiques alternatives et dissuader la liberté d'expression et le débat politique légitime", a-t-il ajouté dans la déclaration publiée jeudi.

Le gouvernement de Hong Kong a décrit ces déclarations comme des "remarques inexactes" qui ne pouvaient pas être "plus éloignées de la vérité et ont clairement deux poids deux mesures."

"Toute personne objective verra que depuis la mise en œuvre de la loi de sécurité nationale à Hong Kong, la stabilité, qui est vitale pour les activités commerciales, a été restaurée dans la société et la sécurité nationale a été sauvegardée", a déclaré un porte-parole du gouvernement de Hong Kong.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
Pékin, Hong Kong
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook