International
URL courte
Par
12850
S'abonner

Le Président des États-Unis a été reçu dimanche 13 juin à Londres par Elisabeth II. Il s'agit de la deuxième entrevue de Joe Biden avec la Reine du Royaume-Uni, toutes deux ayant compris des violations du protocole royal britannique par le chef d’État américain. Une tradition héritée de Trump?

Joe Biden est le 13e Président des États-Unis que la Reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord Elisabeth II, âgée de 95 ans, accueille dans la capitale britannique.

​Au moment où Sa Majesté saluait M.Biden dans la cour du château de Windsor, le chef d’État américain portait des lunettes de soleil, à l’encontre des règles du protocole royal britannique.

​Joe Biden, sans lunettes, et son épouse Jill ont d’abord eu le plaisir d’assister avec la souveraine à un défilé de la garde d'honneur pour ensuite prendre un thé royal.

​À l’issue de son entrevue avec la Reine, le Président a partagé ses émotions avec la presse.

«Je ne pense pas qu'elle [Elisabeth II] se sentirait insultée, elle m'a rappelé ma mère», a lancé M.Biden, qui a également confié avoir invité la «très gracieuse» souveraine britannique à Washington.

Et d’ajouter qu’Elisabeth II l’avait interrogé sur le Président russe, Vladimir Poutine, et le Président de la Chine, Xi Jinping, pendant leur longue conversation. Une franchise plutôt mal perçue au Royaume-Uni quand il s’agit d’un entretien personnel avec la Reine.

Avant la Reine, après la Reine

La réception au château de Windsor a été la deuxième occasion pour M.Biden de rencontrer Elisabeth II lors de son séjour en Grande-Bretagne.

La Reine avait participé le 11 juin à une soirée du sommet du G7 en Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Selon le Daily Mail, Joe et Jill Biden sont arrivés alors sur place cinq minutes après Elisabeth II et d’autres membres de la famille royale. Il s’agissait donc d’une violation des règles protocolaires anglaises qui précisent que tous les invités se doivent d’arriver à un évènement plus tôt que les représentants de la famille royale et ne doivent pas en partir avant eux.

Le précédent occupant de la Maison-Blanche, Donald Trump, avait aussi enfreint le protocole royal des Britanniques pendant sa visite à Londres en 2018. Lors de son audience royale, M.Trump avait marché quelques secondes devant Elisabeth II au lieu de se tenir à côté d’elle.

Lire aussi:

Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
La différence établie par le pass sanitaire entre les CDD et les CDI pourrait faire réagir le Conseil constitutionnel
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
Joe Biden, reine Élisabeth II, protocole, famille royale, G7
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook