International
URL courte
Par
224
S'abonner

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordinateur des secours d'urgence de l'Onu a critiqué lundi les pays du G7 pour leur incapacité à établir un projet ambitieux pour vacciner la population mondiale contre le coronavirus, décrivant comme un «petit pas» leur promesse de fournir un milliard de vaccins.

«Ces dons sporadiques à petite échelle et caritatifs des pays riches à destination des pays pauvres ne sont pas un projet sérieux et ils ne mettront pas fin à la pandémie», a dit Matt Lowcock, qui quittera ses fonctions vendredi, à Reuters.

«Globalement, le G7 a complètement échoué à montrer l'urgence nécessaire», a-t-il ajouté.

États-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Canada ont promis lors du sommet du G7, le week-end dernier en Angleterre, de fournir un milliard de doses de vaccin contre le Covid-19 au cours de l'année à venir et de travailler avec le secteur privé et le G20 pour accroître cette contribution.

Mesures insuffisantes

«Ils ont effectué un petit pas - dans un complexe très, très agréable en Cornouailles - mais ils ne devraient pas se leurrer en pensant que c'est plus qu'un petit pas, ils ont encore beaucoup à faire», a dit Matt Lowcock.

«Ce dont le monde avait besoin du G7 est d'un plan pour vacciner le monde. Et ce que nous avons eu est un plan pour vacciner environ 10% de la population des pays à revenus faibles et moyens, peut-être d'ici un an ou au cours du second semestre de l'année prochaine», a-t-il poursuivi. présidentielle de 2022.

Lire aussi:

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Macron vante les origines françaises de la vaccination, bien que la France n'ait toujours pas son vaccin
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt que dans une caserne jugée «trop sale»
Tags:
G7, Covid-19, coronavirus SARS-CoV-2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook