International
URL courte
Par
14154
S'abonner

En Arabie saoudite, où les droits des femmes sont étendus au compte-gouttes ces dernières années, un amendement législatif a été adopté qui les autorise désormais à vivre seules sans la permission d’un tuteur masculin à condition d’être majeures célibataires, divorcées ou veuves.

Les autorités judiciaires saoudiennes ont amendé le paragraphe B de la loi 169 de procédure devant les tribunaux de la charia. Aux termes de ce paragraphe, les femmes célibataires, divorcées ou veuves devaient vivre «sous la supervision de leur gardien» qui peut être un père, un frère ou un fils, rapporte le Courrier international.

Comme l’indique l’hebdomadaire, conformément à cet amendement «une femme adulte a le droit de choisir où vivre». Le gardien mâle conserve cependant le droit de dénoncer la femme dont il a la charge «s’il a des preuves qu’elle a commis un crime».

Le Courrier international indique que cette disposition fait suite à l’acquittement en 2020 par la justice saoudienne de l’écrivaine Mariam Al-Otaïbi poursuivie par son père pour avoir quitté le domicile familial et s’être installée dans la capitale sans son accord.

Les avancées en matière de droits des femmes sont liées aux tentatives du prince héritier Mohammed Ben Salmane de moderniser le pays à coup de réformes sociétales depuis 2016 avec le «plan Vision 2030».

Autorisation de conduire et d’obtenir un passeport pour voyager

Il y a tout juste trois ans, le 14 juin 2018, ce pays qui occupait la 146e position sur 153 de l’indice mondial de l’écart entre les sexes 2020 publié par le Forum économique mondial a levé l’interdiction pour les femmes de conduire une voiture, même si l’apprentissage reste en moyenne six fois plus cher que pour les hommes.

Depuis août 2019, les Saoudiennes âgées de plus de 21 ans ont la possibilité d’obtenir un passeport et de voyager librement sans autorisation d’un tuteur.

Elles peuvent également être reconnues comme chefs de famille.

Depuis peu, elles ont le droit de se rendre dans un stade, mais dans des tribunes à part.

Le dernier pays à autoriser les femmes à voter

L’Arabie saoudite est le dernier pays au monde à avoir autorisé les femmes à voter en 2015. Ce droit ne concerne que les élections municipales et si les femmes sont élues, elles ne peuvent pas siéger avec les hommes.

Du reste, leur vie passe sous la surveillance d’un tuteur. Sans son autorisation, la femme ne peut pas travailler, ouvrir un compte en banque, voire sortir.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
droits des femmes, Mohammed Ben Salman, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook