International
URL courte
Par
15551
S'abonner

Le département américain de la Défense se range du côté de l’Otan dans sa politique à l’égard de la Chine, envisageant de déployer une force opérationnelle navale permanente, alors que Pékin lui reproche une politique de deux poids deux mesures, rappelant notamment le bombardement de la Yougoslavie.

Le Pentagone envisage de déployer une force opérationnelle navale permanente pour contrer la Chine dans la région du Pacifique, indique Politico.

Ce plan impliquerait également la création d'une opération militaire pour le Pacifique qui permettrait au secrétaire à la Défense d'allouer des dollars et des ressources supplémentaires pour la question chinoise.

Les deux initiatives, qui ne sont pas encore finalisées, «renforceraient le discours dur de Joe Biden sur la Chine et enverraient un signal que la nouvelle administration américaine est sérieuse dans sa volonté de réprimer le renforcement militaire de Pékin et son comportement agressif dans la région du Pacifique», poursuit le média.

«Nous examinons un certain nombre de propositions dans l'Indo-Pacifique et dans tout le département, pour mieux synchroniser et coordonner nos activités. Cependant, comme l'a dit le secrétaire, il est maintenant temps de se mettre au travail, il reste encore de nombreux détails et spécificités à finaliser», indique une source à Politico.

Le groupe Pacifique sera constitué par analogie avec les forces navales permanentes de l'Otan dans l'Atlantique créées en 1968. Pour le moment, on ne sait pas si seuls les navires américains seront inclus dans le groupement ou si la participation d'autres pays est envisagée. Cependant, la décision finale n'a pas été prise et le Pentagone n'a pas encore informé le Congrès de ces plans.

La Chine réagit

Cette nouvelle intervient quelques jours après que l'Alliance atlantique a dénoncé, lors du sommet qui s’est tenu lundi 14 juin à Bruxelles, les «défis systémiques» constitués par les ambitions de Pékin.

Intervenant le 15 juin lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a accusé les États membres de l'Otan de mener une politique de deux poids deux mesures vis-à-vis de la Chine et de ses dépenses de défense.

Selon lui, d'une part, l'Otan «exige de ses membres qu'ils augmentent leurs dépenses de défense à 2% ou plus du PIB» tandis que, d'autre part, les pays de l'Otan «font des déclarations irresponsables sur les mesures que la Chine prend dans le domaine de la défense et de la modernisation de ses forces armées».

«C'est un exemple typique de manifestation du deux poids deux mesures», a souligné le diplomate en ajoutant: «En fait, la défense de la Chine représente environ 1,3% de son PIB, bien en-dessous des standards des pays de l'Otan. Les dépenses militaires par habitant de la Chine sont inférieures à la moyenne mondiale et inférieures d’un cinquième à celles de l'Otan.»

Des faits reprochés à l’Otan

Il souligne également que l'Alliance de l'Atlantique Nord a «une longue histoire de mauvais dossiers» et a «causé des guerres et de l'instabilité dans le monde à maintes reprises». À titre d’exemple, il a cité le bombardement de la Yougoslavie sans approbation de l'Onu, dont celui de l’ambassade chinoise, et la mise en scène d’un tube à essai de poudre à lessive «pour déclencher des guerres contre les États souverains d'Irak et de Syrie».

«La Chine ne pose de "défis systémiques" à personne et protègera fermement ses intérêts de souveraineté, de sécurité et de développement», conclut le diplomate.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
Chine, océan Pacifique, OTAN, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook