International
URL courte
Par
2101
S'abonner

Le Parlement suédois a voté lundi une motion de défiance contre le Premier ministre Stefan Löfven, qui dispose d'une semaine pour donner sa démission ou bien organiser des élections anticipées.

Les Démocrates suédois, une formation d'extrême droite, ont demandé la semaine dernière la tenue d'un vote contre le Premier ministre après que le Parti de gauche, membre du gouvernement de coalition, a déclaré ne plus pouvoir soutenir Stefan Löfven, lui reprochant de vouloir alléger les dispositifs d'encadrement des loyers.

Le leader des Démocrates suédois, Jimmie Akesson, a qualifié le gouvernement de Stefan Löfven de nuisible et historiquement faible.

"Il n'aurait jamais dû arriver au pouvoir", a-t-il dit au cours des débats au Parlement.

Pour être adoptée, la motion de défiance nécessitait 175 voix sur 349. Elle en a obtenu 181.

Depuis les législatives serrées de 2018, Stefan Löfven était à la tête d'un gouvernement minoritaire de centre-gauche dépendant à la fois du soutien du Parti de gauche et de celui de deux petites formations de centre-droit.

Il est le premier Premier ministre suédois à être évincé par une motion de censure présentée par l'opposition.

"Ce n'est pas le Parti de gauche qui a abandonné le gouvernement social-démocrate, c'est le gouvernement social-démocrate qui a abandonné le Parti de gauche et le peuple suédois", a déclaré la chef de file du Parti de gauche, Nooshi Dadgostar.

Les difficultés politiques de la Suède ne sont pas résolues pour autant. Il est difficile de présager quel pourrait être le nouveau visage du gouvernement alors que les sondages d'opinion donnent le bloc de centre-gauche quasiment à égalité avec celui de centre-droit en cas d'élections anticipées.

Nooshi Dadgostar du Parti de gauche a déclaré que même si son parti avait voté en faveur de la censure, jamais il n'aiderait "un gouvernement nationaliste de droite" à prendre le pouvoir.

Un nouveau gouvernement - ou une administration intérimaire - ne siégerait que jusqu'aux élections législatives prévues en septembre 2022. 

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook