International
URL courte
Par
3113
S'abonner

Le Canada envisage d'interdire la vente des véhicules légers à essence à partir de 2035, a annoncé mardi le ministre canadien des Transports, Omar Alghabra.

L'exécutif fédéral devance ainsi l’ancienne cible du pays nord-américain qui prévoyait de progresser vers des véhicules à zéro émission d'ici 2040.

Devant la presse, le ministre canadien des Transports a cité un rapport de l’Agence internationale de l’énergie selon lequel tous les nouveaux véhicules légers devront être électriques pour que le monde puisse atteindre la carboneutralité en 2050.

Le gouvernement fédéral demeure aussi déterminé à harmoniser sa réglementation avec celle des États-Unis en matière d’émissions de gaz à effet de serre provenant des véhicules légers.

«Le Canada et les États-Unis ont tous deux besoin d’un secteur automobile fort et unifié à travers la transition vers les véhicules à zéro-émission», a estimé le ministre.

La réduction des émissions du secteur du transport devra permettre au Canada d’atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050, a relevé de son côté le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson.

Ottawa va également collaborer avec ses partenaires pour établir les cibles intermédiaires pour 2025 et 2030, de même qu'il adoptera des mesures supplémentaires sur les émissions de gaz à effet de serre des véhicules légers.

Le nouvel objectif fixé en termes de vente des véhicules zéro émission soutiendra les nouvelles cibles de réduction de GES pour 2030, à savoir une réduction de 40 % à 45 % sous le niveau de 2005.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook