International
URL courte
Par
1124
S'abonner

La société de Donald Trump et le directeur financier de celle-ci ont été inculpés mercredi, a-t-on appris d'une personne au fait du dossier, dans ce qui constitue les premières accusations découlant de l'enquête de plus de deux ans menée par le parquet de New York sur les affaires de l'ex-président américain.

L'acte d'accusation devrait être rendu public jeudi. Donald Trump ne devrait pas être personnellement visé, selon son avocat, mais cette affaire pourrait compliquer les ambitions politiques de l'ancien locataire de la Maison blanche, qui envisage de se présenter à l'élection présidentielle de 2024.

L'enquête dirigée par le procureur du district de Manhattan, Cyrus Vance, s'est focalisée sur des avantages indus que des cadres de la Trump Organization, dont son directeur financier Allen Weisselberg, auraient perçus, avaient déclaré par le passé des sources informées de la question.

Allen Weisselberg a prévu de se livrer lui-même aux autorités jeudi matin, a indiqué la source.

L'avocat de Donald Trump a déclaré lundi à Reuters que les procureurs avaient laissé entendre que les accusations concerneraient des avantages fiscaux et que l'ancien président des Etats-Unis ne serait pas personnellement visé.

"Ce sera leur premier revers", a dit Ronald Fischetti en référence aux procureurs. Il a ajouté avoir été informé la semaine dernière par les procureurs que ceux-ci poursuivaient leur enquête.

Une avocate d'Allen Weisselberg a décliné une demande de commentaire, de même que les services de Cyrus Vance.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès des avocats de la Trump Organization, laquelle pourrait notamment se voir infliger des amendes en cas de condamnation.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Tags:
Trump Organization, enquête, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook