International
URL courte
Par
205
S'abonner

Des centaines d'Irakiens ont manifesté vendredi à Bagdad contre les nombreuses coupures d'eau et d'électricité, alors que les températures dépassent les 50 degrés dans certaines régions du pays.

Dans le quartier de Sadr City à Bagdad, des hommes ont pris part à la traditionnelle prière du vendredi sous des parasols, avant d’aller manifester contre le gouvernement, qu’ils accusent de ne pas fournir assez d'électricité à ses citoyens.

D'après les témoignages, l’Irak a connu l'une des pires pénuries l'électricité de l'année, le courant ayant été complètement coupé dans la plupart des provinces du pays bien avant l'aube. Une partie du réseau électrique principal était rétablie à Bagdad dans l'après-midi.

Bagdad, qui bénéficie généralement d'un meilleur approvisionnement que les régions plus pauvres du sud du pays, s'est ainsi retrouvée dans un halo de fumée, les habitants faisant usage de générateurs alimentés au diesel.

Les coupures de courant sont un problème chronique en Irak où les habitants sont souvent privés d’électricité plusieurs heures par jour, mais les pénuries s'aggravent pendant la période estivale quand les températures dépassent régulièrement les 50 degrés et que les ménages utilisent la climatisation.

Les Irakiens accusent leur gouvernement de ne pas avoir réussi à développer le réseau électrique national. Selon les médias locaux, le ministre irakien de l'Electricité a démissionné cette semaine.

La crise énergétique s’est particulièrement aggravée ce mois-ci à la suite des réductions de l'approvisionnement en électricité en provenance d'Iran, dont le pays est fortement dépendant, et une série d'attaques sur le réseau électrique.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Irak, électricité, manifestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook