International
URL courte
Par
2517125
S'abonner

Si la France vient de se lancer dans le débat sur la vaccination obligatoire pour les professionnels de santé, dans certains pays cette mesure a déjà été adoptée au niveau régional et même national sous menace de sanctions, mais parfois dans le cadre de programmes de subventions.

La vaccination étant considérée par nombre de scientifiques comme un des principaux moyens de lutte contre le coronavirus, les autorités de plusieurs pays ont opté pour la rendre obligatoire dans certaines professions, dont les soignants.

En ce moment, la France ne fait que se préparer à un débat visant à élaborer un projet de loi à cet égard, mais les autorités semblent être unanimes et déterminées dans cette idée. La vaccination obligatoire est «naturelle» pour certains groupes de la population, comme les soignants, a estimé Bruno Le Maire le 2 juillet, alors que Gabriel Attal a promis l’introduction de cette mesure avant l’automne.

Italie

Le 1er juin, en Italie, un décret introduisant une obligation de vaccination «pour les personnels sanitaires et les opérateurs exerçant leur activité dans les structures sanitaires et sociosanitaires publiques et privées, dans les pharmacies, les parapharmacies et autres locaux» est entré en vigueur.

Même si, en cas de refus de se vacciner, les licenciements ne sont pas encore prévus, le décret en question prévoit des mises en demeure ou encore le placement de ces employés en congés sans solde jusqu’au 31 décembre, comme il s’agit d’un terme théorique du décret.

Face à cette obligation, 300 soignants exerçant dans la région lombarde, à Brescia, Crémone, Bergame et Mantoue ont déjà saisi la justice, évoquant «une bataille démocratique».

Australie

En Australie, l’un des champions du monde en termes de lutte contre le virus depuis l’éclatement de la pandémie, la situation s’est aggravée avec l’arrivée du variant Delta. Les autorités ont décidé d’un reconfinement pour Sydney, la ville la plus peuplée du pays, et sa région.

Le 28 juin, le Premier ministre australien a donc déclaré que la vaccination serait obligatoire pour tous les travailleurs des soins résidentiels pour personnes âgées d’ici la mi-septembre 2021, délai vers lequel ils doivent avoir reçu au moins une première dose de vaccin.

L’immunisation obligatoire pour les soignants sera réalisée dans le cadre d’un vaste programme de subventions de 11 millions de dollars.

«Ceci aidera les soignants résidentiels pour personnes âgées qui pourraient avoir besoin de se déplacer pour se faire vacciner dans un centre, à la clinique ou auprès du médecin généraliste le plus proche», a expliqué le ministre australien de la Santé Greg Hunt.

Russie

Même si Vladimir Poutine a déclaré qu’il ne soutenait pas la vaccination obligatoire au niveau national, il a tenu à préciser, pendant sa Ligne directe annuelle avec la nation le 30 juin, que les autorités régionales ayant opté pour cette mesure agissaient dans le respect de la loi. En ce moment, la Russie est en proie au variant dit «indien» (Delta), à cause duquel le pays enregistre de tristes records en nombre de morts depuis début juin.

Le 16 juin, les autorités de Moscou et de la région de Moscou ont introduit la vaccination obligatoire des travailleurs de certains secteurs, dont les professionnels de santé, ceux travaillant dans le secteur des services ou encore les fonctionnaires. Avant le 15 juillet, les employeurs de ces domaines doivent s’assurer une immunisation avec la première dose de 60% de leurs travailleurs.

Ceux refusant cette mesure risquent d’être suspendus de leurs fonctions sans solde.

Kazakhstan

Pour renforcer les mesures visant à endiguer la pandémie et face à l’arrivée du variant indien, le Kazakhstan a ordonné le 1er juillet la vaccination obligatoire de la plupart des employés communiquant beaucoup avec d’autres personnes pendant leur travail. Plusieurs secteurs sont concernés par la mesure, dont le domaine de la santé.

Selon le décret du ministère kazakh de la Santé, les employés refusant la vaccination seront suspendus de travail en présentiel. Les non-vaccinés devront également se faire tester chaque semaine.

États-Unis

Aux États-Unis, c’est la ville de San Francisco qui a opté pour l’obligation de se faire vacciner. Les employés de la ville ont donc 30 jours depuis le 28 juin pour soumettre leur statut de vaccination Covid-19.

Les employés de la ville ne respectant pas la nouvelle règle risquent d’être sanctionnés, voire même licenciés. Dans le même temps, les salariés ont le droit de demander une exemption pour des raisons médicales ou des croyances religieuses, selon la nouvelle politique sur les vaccins pour les employés de la ville.

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
vaccin, Italie, Australie, États-Unis, France, vaccination
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook